Poêle à pellets

Comparez gratuitement et sans engagement

Chaudière à pellets : fonctionnement, prix et primes


Vous désirez profiter d'une chaleur ambiante confortable et rassurante tout en réduisant vos factures de chauffage? La chaudière à pellets est alors LA solution qui répondra à tous vos besoins.

Une chaudière à pellets fonctionne comme une chaudière classique, mise à part que le carburant n'est pas un hydrocarbure mais   un résidu de bois: le pellet. Ce dernier est fabriqué à partir de sciure et de copeaux de rabotage issus de l'industrie du bois. Son format est à peine de 6mm de diamètre sur 20mm à 30mm de long. Pourtant,   sa densité est 1,5 à 2 fois supérieure à celle des bûches. Dès lors, seulement 2kg de pellets suffira pour remplacer 1L de mazout !

Le rendement d'une chaudière à pellets est de   94%. Elle vous garantira donc des prestations très élevées tout en   diminuant considérablement votre impact sur l'environnement. Écologique mais également économique, la chaudière à pellets vous permettra de réduire votre consommation de carburant et d'électricité. Vous le sentirez sur vos factures !

En plus d'amener la chaleur dans chaque coin de votre maison, elle fourni également   une eau chaude sanitaire lorsqu'elle est couplée à un système de boiler.

.

Chauffage économique et économe en énergie
Une chaudière à pellets chauffe jusqu'à 40% moins cher que le gaz naturel et 50 à 60% moins cher que le mazout.

Rendement élevé
Une chaudière à pellets a un rendement élevé grâce au rapport parfait entre le combustible et la chaleur. Le chauffage aux granulés a un taux de combustion efficace de 90%.

Entretien facile
Une chaudière à pellets est facile à entretenir, car le cendrier ne doit être vidé que quelques fois par année en raison de la combustion propre des granules de bois.

Vous avez un projet de construction ou de rénovation en cours, mais vous ne savez pas vers quel type de chauffage vous tourner ? Zoom sur les chaudières à granulés de bois, ou aussi plus communément appelées chaudières à pellets.  Déjà en vogue depuis les années 2000 à l’étranger mais plutôt rares en Belgique, les chaudières à pellets ont connu un véritable boom auprès de nos consommateurs belges au cours de ces dernières années. Il est vrai qu’elles ont un tas de raisons d’être appréciées : elles représentent une réelle alternative écologique et performante aux chaudières à gaz ou à mazout (ces dernières seront progressivement interdites), et leurs prix sont plutôt stables et attractifs.  

Qu’est-ce qu’une chaudière à pellets et quels en sont les avantages ?

chaudiere pellets

La chaudière à pellets ou aussi appelée chaudière à granulés de bois, permet de se chauffer mais aussi bien sûr de produire de l’eau sanitaire chaude. Son fonctionnement est somme toute assez similaire à celui d’une chaudière classique à gaz ou mazout, saut qu’ici on utilise du pellet. Tout comme une chaudière classique, elle fonctionne de manière totalement indépendante, si elle est évidemment suffisamment alimentée en pellets.  Le pellet est un biocombustible sous forme d’un petit bâtonnet cylindrique (qui mesure entre 1 et 3 cm de long avec un diamètre de 6 à 9 mm) issu de la récupération de sciures et de copeaux de bois . Il offre une combustion de qualité, et est facile à livrer et à stocker chez soi. (cela nécessite tout de même un certain volume de stockage) Grâce à leur faible taux d’humidité (inférieur à 10%), ces granulés produisent énormément de chaleur.  Les granulés de bois peuvent donc alimenter une installation de chauffage central mais aussi, et c’est fréquent, un appareil d’appoint : on parle alors de poêle à pellet.

La chaudière à pellet présente de nombreux avantages :

Écologique

Pour celles ou ceux qui, soucieux de leur empreinte environnementale, souhaitent s’inscrire dans une démarche davantage écologique, la chaudière à pellets constitue une solution assez idéale, puisqu’il s’agit d’une ressource renouvelable -le bois- et qui plus est, provient souvent d’une production locale. C’est bien souvent du « circuit court ». Longtemps, la sciure et les copeaux étaient brûlés comme de vulgaires déchets : ils permettent désormais de profiter d'un combustible nettement plus sympathique que le fioul et le gaz.

Économique

Si l’installation d’une chaudière à pellets (ou biomasse) représente, certes, un coût supérieur à celle des autres technologies de chauffage, il faut bien prendre en compte que le prix du pellet est moins onéreux et nettement moins soumis aux variations du marché. On note ainsi depuis plusieurs années une réelle stabilité du prix des pellets (légère augmentation de 2,5%), contrairement au gaz et au mazout, dont le prix est variable et soumis aux aléas du marché et des crises internationales. De plus, lorsqu’on fait le choix d’une chaudière à pellets, on s’assure aussi une longévité de matériel d’au moins 25 ans

Bref, si l’investissement de départ est plus onéreux, le combustible est moins cher et présente moins de risques d’augmentation soudaine toutes ces prochaines années. Un autre aspect économique qui ne doit pas être négligé : la réduction de votre facture d’énergie. En effet, une chaudière à pellets est très performante : son rendement est souvent supérieur à 90%. 

Autonomie

La chaudière à pellets offre aussi une grande autonomie, c’est-à-dire la liberté de commander les granulés de bois quand bon vous semble et de choisir la marque, ou le distributeur de votre choix. Grâce à son espace de stockage et son alimentation automatique, la chaudière à pellets a souvent une autonomie d’une année. 

Facilité

Au fil des années, les chaudières à pellets sont devenues de plus en plus faciles à l’utilisation ( elles peuvent être programmées à distance en quelques clics grâce à votre smartphone) 

Le fonctionnement d'une chaudière à granulé de bois

chaudiere pellets

Le fonctionnement d’une chaudière à pellets est très similaire à celui d’une chaudière à gaz ou à mazout. Le combustible y est brulé pour produire de la chaleur, celle-ci étant transmise à l’eau qui alimente le circuit des radiateurs. On peut ajouter un « ballon »pour la production d’eau chaude sanitaire. Car oui, une chaudière à pellets est utilisée pour le chauffage, mais aussi pour la production d’eau chaude. Ce processus est totalement autonome puisque la chaudière démarre automatiquement en fonction de la température désirée dans la maison. 

Pour cela, il faut bien évidemment que la chaudière soit suffisamment alimentée en pellets, sans lesquels elle ne saurait évidemment s’actionner. C’est rendu possible grâce à un réservoir de stockage de pellets (pour remplir manuellement la chaudière) ou à l’aide d’un système d’aspiration des petits pellets dûment stockés dans un silo (pouvant être placé jusqu’à 20 mètres de la chaudière), L’aspirateur se charge alors, au rythme d’une à deux opérations par jour, d’alimenter la chaudière en pellets. 

Quelle chaudière à pellets choisir?

Avant de procéder à l’achat de votre chaudière à granulés, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, afin de choisir le meilleur appareil répondant à vos besoins.

Le rendement

Vous avez sans doute déjà entendu parler de rendement quand on parle de chaudière. Pour rappel, le rendement est un indicateur indispensable à prendre en compte lors de l’achat de votre nouveau système de chauffage. C’est en fait le rapport entre la chaleur produite par la chaudière lors de la combustion, et l’énergie qu’elle consomme pour la produire. Plus il est élevé, plus les économies d’énergie le sont aussi.

Les modèles les plus évolués (chaudières labellisées Flemme Vertes), garantissent un rendement dépassant aisément les 85% (pour les chaudières à chargement automatique classé 5 étoiles) voir les 90% (pour celles classées 6 et 7 étoiles).

La puissance

La puissance est un autre élément à prendre en compte. Exprimée en kilowatts (kW), elle représente la quantité de chaleur générée par la chaudière à pellets.

Le but ici n’est pas de choisir le modèle fournissant la puissance la plus forte, mais de choisir un modèle adapté aux besoins de votre foyer. Ce qu’il faut donc prendre en compte sont : le volume à chauffer (nombre de pièces), l’isolation de la maison, les déperditions de chaleur, et le chauffage à l’eau sanitaire si nécessaire. Si vous surestimez ou sous-estimez la puissance de votre chaudière à granulés, vous encourez des dépenses inutiles avec un appareil fonctionnant en sous ou sur-régime. Le mieux est de demander un avis à un professionnel afin de vous aider dans votre choix. 

Type d’émetteurs de chaleur

L’installation de nouveaux systèmes de chauffage nécessite parfois d’installer de nouveaux émetteurs.

Le plancher chauffant basse température est entièrement compatible avec les chaudières à granulés chauffant l’eau à 38°. Les radiateurs à chaleur douce, sont une solution moderne et très économe en énergie. Les radiateurs très haute température sont également compatibles avec une chaudière à pellets, mais sont très gourmands en énergie.

Certaines chaudières à granulés peuvent également gérer simultanément l’alimentation de différents émetteurs de chaleur en même temps, comme le chauffage au sol dans le séjour et les radiateurs basse température dans les chambres.

Qualité du pellet

La qualité du bois joue un rôle très important si l’on veut une combustion efficace et durable. Tous les pellets n’ont forcément pas tous les même pouvoirs calorifiques (de préférence entre 16,5 et 18 MJ/1000), ni le même taux d’humidité (doit être inférieur à 10%), et ces deux critères ont un impact sur le rendement de l’appareil. Notre conseil est donc de choisir des pellets certifiés ENplus ou DINplus (garantit le respect des spécificités minimales en termes de qualité).

Le prix pour une chaudière à pellets

Si vous devez choisir un système de chauffage pour une nouvelle maison ou si vous devez remplacer votre chaudière actuelle, vous cherchez sans doute la meilleure solution selon votre budget, et vos besoins.

Entre chaudière à gaz, mazout ou pellet, chacune dispose de ses avantages et inconvénients. C’est pour cela qu'il est tellement important de les comparer.

Tout d’abord, lorsqu’on compare les prix d'installationd’une chaudière, il est nécessaire de ne pas prendre en compte le seul prix de la chaudière  mais aussi celui de son installation complète, du prix du combustible, ainsi que son taux de rendement, etc.

Le prix d’une chaudière à pellets est plus élevé que celui d’une chaudière à condensation classique. Elle représente un réel budget. Mais grâce au faible prix des granulés et àleur caractère écologique, la rentabilité de l’investissement de départ est assez rapide. Il faut donc compter entre 12.000€ et 20.000€ pour une chaudière à granulés, même si bien sûr les prix dépendent du modèle (à savoir entre 8.000€ et 12.000€ pour la standard et entre 12.000€ et 15.000€ pour la chaudière à pellets à condensation).

Pour avoir une idée :

 

PELLET

GAZ NATUREL

MAZOUT

Prix chaudière

Entre 12.000€ et 20.000€

Entre 3000€ et 7000€

Entre 7000€ et 10.000€

Prix énergie par kilowattheure

5,33 c€/kWh : en sac

5,05 c€/kWh : en vrac

6,27 c€/kWh : Wallonie

5,56 c€/kWh : Bruxelles

5,12 c€/kWh : Flandre

5,80 c€/kWh

On constate donc que le pellet est le combustible le moins cher du marché (après le bois avec 4,52 €/kWh), et est donc un choix judicieux sur le long terme. C’est également, pour rappel, le combustible au prix le plus stable depuis plusieurs années.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter : sur bobex.be,nous comparons jusqu’à 5 devis gratuitement et sans engagement.

L'entretien d'une chaudière à pellets

En Belgique, l’entretien de sa chaudière (aussi bien gaz naturel, mazout que granulés) est une obligation légale.

Pour les chaudières à pellets (les poêles ne sont pas concernés), au bois et mazout on parlera d’une obligation annuelle. Contrairement aux chaudières à gaz qui nécessitent un entretien tous les deux ou trois ans selon la Région.

Les détenteurs de chaudière à pellets sont donc dans l’obligation légale de faire entretenir une fois par an leur installation de chauffage par un professionnel, qui délivreraun certificat de conformité. Le technicien devra faire un nettoyage approfondi de votre chaudière afin de lui conserver un bon rendement. Mais ceci n’est pas suffisant. Pour optimiser le rendement de votre chaudière, il est également nécessaire de :

  • Vider les cendres du bac une fois par semaine si la chaudière ne dispose pas d’un compacteur de cendres permettant leur élimination
  • Nettoyer le brûleur (creuset pour la combustion du pellet) tous les deux jours. Certaines chaudières plus évoluées disposent d’un système de nettoyage automatique.
  • Nettoyer les différentes pièces de la chaudière pour éviter son encrassement(tube d’air, résistance d’allumage, chambre de combustion…)
  • Vérifier le niveau du silo à granulés avant de partir en vacances par exemple.

En appliquant ces quelques consignes, pas de panique, les rendements seront toujours optimisés et vous continuerez à faire des économies sur vos factures.

Les primes pour les chaudières à pellets

Si vous habitez en Wallonie ou en Flandre, des primes intéressantes existent (la Région de Bruxelles-Capitale n’est pas concernée).

La Région wallonne octroie une prime minimum de 1 750 EUR pour l’installation d’un système de chauffage biomasse à alimentation automatique. Mais attention, cette prime est uniquement valable pour les constructions de plus de 20 ans.

De plus, il existe en Wallonie l’Ecopack et le Rénopack, qui sont des prêts à taux 0 (allant de 2500€ à 30.000€) destinés à financer vos projets visant à améliorer l’efficacité énergétique de votre maison.

A noter que certaines provinces accordent également une prime d’installation pour les chaudières à pellets. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à vous tourner vers votre administration communale.

Exemples de notre réseau de pros