Les principes de l’isolation thermique

Les principes de l’isolation thermique reposent sur la réduction des transferts de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment. Voici les principaux concepts liés à l’isolation thermique :

  1. Conduction thermique : Il s’agit du transfert de chaleur à travers un matériau solide. Les bons isolants minimisent la conduction en ayant une faible conductivité thermique (lambda), limitant ainsi la transmission de chaleur à travers eux.
  2. Convection thermique : La convection implique le déplacement de chaleur par le mouvement de fluides (liquides ou gaz). Les isolants efficaces réduisent la convection en piégeant l’air immobile, limitant ainsi le transfert de chaleur par circulation d’air.
  3. Rayonnement thermique : Les objets émettent, absorbent et réfléchissent des radiations thermiques. Les isolants réfléchissants, tels que ceux utilisés dans l’isolation mince, visent à réduire le rayonnement thermique en reflétant une partie de la chaleur.
  4. Résistance thermique (R) : La résistance thermique mesure la capacité d’un matériau à s’opposer au flux de chaleur. Plus la résistance thermique est élevée, meilleure est l’isolation. Elle est calculée en fonction du lambda (conductivité thermique) et de l’épaisseur de l’isolant.
  5. Ponts thermiques : Ce sont des zones où la continuité de l’isolation est interrompue, permettant aux flux de chaleur de contourner l’isolant. Les ponts thermiques réduisent l’efficacité de l’isolation et peuvent entraîner des pertes de chaleur significatives.
  6. Inertie thermique : L’inertie thermique caractérise la capacité d’un matériau à stocker et libérer de la chaleur. Certains matériaux, comme la brique ou la pierre, ont une grande inertie thermique, ce qui peut contribuer à stabiliser la température intérieure.
isolation-mur-interieur d'un salon

En combinant ces principes, l’isolation thermique vise à créer une barrière efficace contre les transferts de chaleur, assurant un environnement intérieur confortable et économe en énergie. Les choix d’isolants, de techniques d’installation et de conception globale du bâtiment influent sur l’efficacité de l’isolation thermique.

Les principes de l’isolation phonique

Les principes de l’isolation phonique visent à réduire la transmission des sons et du bruit d’un espace à un autre. Voici les principaux concepts liés à l’isolation phonique :

  1. Isolation acoustique : Il s’agit de la capacité d’un matériau ou d’une structure à absorber, réfléchir ou bloquer les ondes sonores, minimisant ainsi la transmission du bruit d’un endroit à un autre.
  2. Transmission du son : Les sons se propagent à travers l’air, les structures solides et les matériaux. L’objectif de l’isolation phonique est de limiter cette transmission pour créer un environnement plus calme.
  3. Isolation aérienne : Elle concerne la réduction de la transmission du son à travers l’air. Les matériaux isolants, comme les panneaux acoustiques ou les matériaux absorbants, sont utilisés pour minimiser la propagation du bruit.
  4. Isolation structurale : Elle vise à empêcher la transmission du son à travers les structures solides, telles que les murs, les planchers et les plafonds. L’utilisation de matériaux lourds et d’isolants spécifiques contribue à bloquer le passage du son.
  5. Fréquences sonores : Différents types de bruits ont des fréquences différentes. Certains matériaux sont plus efficaces pour absorber ou bloquer certaines fréquences. Par exemple, les basses fréquences peuvent nécessiter des traitements spécifiques.
  6. Coefficient d’absorption acoustique : Mesure de la capacité d’un matériau à absorber le son plutôt qu’à le réfléchir. Les matériaux avec un coefficient d’absorption plus élevé sont plus efficaces pour réduire la réverbération sonore dans un espace.
  7. Découplage : Il s’agit de la séparation des surfaces pour éviter la transmission directe du son. Par exemple, suspendre un plafond sur des montants isolants peut réduire la transmission des vibrations sonores.
  8. Joint acoustique : L’utilisation de joints spéciaux et de matériaux d’étanchéité aide à minimiser les fuites sonores à travers les ouvertures et les fissures.
  9. Traitement des points de pénétration : Identifier et traiter les points faibles, tels que les prises électriques, les portes et les fenêtres, pour éviter la transmission du son.
  10. Insonorisation : Ce terme englobe l’ensemble des mesures prises pour réduire le niveau de bruit dans un espace donné, que ce soit en ajoutant des matériaux absorbants, en utilisant des panneaux insonorisants ou en modifiant la structure même de la pièce.

En combinant ces principes, l’isolation phonique cherche à créer un environnement plus calme en minimisant la transmission du son à travers les différentes surfaces et structures d’un bâtiment. Les choix de matériaux, de techniques de construction et de conception architecturale peuvent tous contribuer à une isolation phonique efficace.

Vous êtes à la recherche d’un professionnel pour réaliser des travaux d’isolation dans votre construction ? Remplissez dès maintenant le formulaire ci-dessous et recevez jusqu’à cinq devis gratuits. 

Vous cherchez un spécialiste ?
Comparez jusqu’à 5 devis gratuits

L’importance de l’isolation phonique

L’isolation phonique d’un domicile est cruciale pour le confort acoustique, préservant l’intimité, améliorant la qualité de vie en réduisant les bruits indésirables, favorisant de bonnes relations avec les voisins, et créant un environnement propice à la concentration et à la productivité. Elle peut également être exigée par des normes de construction, et contribue à la valorisation des biens immobiliers en offrant un espace paisible et attractif sur le marché.

femme qui met ses mains sur ses oreilles

D’où vient le bruit ? 

Il convient préalablement de discerner les divers types de bruits et leurs origines au sein de votre environnement :

Bruit d’impact

Il émane d’une source de bruit en contact direct avec le sol, le mur ou le plafond, tel que le déplacement de meubles ou les bruits de pas.

Bruit aérien

La source sonore réside dans l’air libre. Les vibrations sonores se propagent dans l’air et se dissipent progressivement dans les matériaux environnants, comme c’est le cas avec les bruits émis par des télévisions ou des klaxons de voitures.

Bruits extérieurs

Il s’agit des perturbations sonores provenant de l’environnement extérieur, que ce soit de la rue ou des constructions voisines.

Bruits intérieurs

Une construction munie de cloisons intérieures insuffisamment isolées permet la transmission de tous les sons provenant des pièces adjacentes, tels que les bruits de voix.

Le rôle du mur dans l’isolation phonique

Le mur joue un rôle essentiel dans le contexte de l’isolation phonique. En effet, il constitue la barrière principale contre la propagation des bruits, que ce soit à l’intérieur d’un bâtiment ou en provenance de l’extérieur. Les murs assurent la fonction de séparation entre différentes pièces, et leur capacité à absorber ou à réfléchir les ondes sonores influence directement le niveau de bruit perçu.

Pour une isolation phonique efficace, il est crucial d’opter pour des matériaux et des techniques de construction capables de minimiser la transmission des vibrations sonores à travers les parois. Des matériaux d’isolation spécifiques, tels que des panneaux acoustiques, des laines minérales ou des matériaux composites, peuvent être intégrés dans la structure murale pour renforcer ses propriétés d’absorption phonique.

De plus, la conception même du mur, incluant l’utilisation de matériaux massifs et d’une structure sans pont phonique, contribue à limiter la transmission des bruits. Ainsi, le choix approprié des composants du mur et la mise en œuvre de techniques d’isolation phonique adéquates sont des éléments déterminants pour garantir un environnement intérieur préservé des nuisances sonores.

Les matériaux d’isolation thermique et phonique

Dans le monde merveilleux des isolants on dénombre 3 grandes familles : les isolants minéraux, les isolants biosourcés et les isolants synthétiques. Voici ci-dessous un tableau reprenant ces 3 grandes familles et leurs performances en matière d’isolation : 

Type d’isolantPhoniqueThermique
Laine de roche Moyenne Moyenne
Laine de verre Moyenne Faible 
Liège Bonne Moyenne 
Chanvre ou fibre de lin BonneMoyenne
Fibre de bois Bonne Moyenne
Ouate de cellulose BonneMoyenne 
Mousse de polyuréthane Très faible Très bonne 
AérogelsTrès bonne Très bonne 

Il peut être difficile de choisir soi-même son type d’isolation. N’hésitez pas à répondre ci-dessous à notre formulaire et bénéficiez de cinq devis gratuits. 

Caractéristiques des isolants thermiques

Les isolants thermiques possèdent différentes caractéristiques qui déterminent leur performance et leur adéquation à diverses applications. Voici quelques-unes des caractéristiques clés des isolants thermiques :

1

Conductivité thermique (lambda – λ)

Mesure de la capacité d’un matériau à conduire la chaleur. Plus la conductivité thermique est basse, meilleure est l’isolation thermique du matériau.

2

Résistance thermique (R)

Mesure de la capacité d’un matériau à s’opposer au flux de chaleur. Elle est calculée en divisant l’épaisseur de l’isolant par sa conductivité thermique. Plus la résistance thermique est élevée, meilleure est l’isolation.

3

Capacité thermique massique

Mesure de la quantité de chaleur qu’un matériau peut stocker par unité de masse. Certains matériaux à forte capacité thermique massique peuvent aider à stabiliser la température intérieure en absorbant et en libérant la chaleur.

4

Densité

Poids d’un matériau par unité de volume. Une densité modérée est souvent souhaitable pour équilibrer la résistance thermique et la facilité de manipulation.

5

Perméabilité à la vapeur d’eau

Capacité d’un matériau à permettre ou à empêcher le passage de la vapeur d’eau. C’est important pour éviter les problèmes d’humidité. Certains isolants sont conçus pour être plus perméables à la vapeur d’eau que d’autres.

6

Inflammabilité

Certains isolants sont plus inflammables que d’autres. Les matériaux ignifuges ou auto-extinguibles sont souvent préférés pour des raisons de sécurité.

7

Facilité d’installation

Certains isolants sont plus faciles à installer que d’autres. La flexibilité, la légèreté et la compatibilité avec différentes méthodes d’installation peuvent influencer le choix d’un isolant.

Caractéristiques des isolants phoniques

Les isolants phoniques, également appelés matériaux d’insonorisation, possèdent des caractéristiques spécifiques qui influent sur leur efficacité à réduire la transmission du son. Voici quelques-unes des caractéristiques clés des isolants phoniques :

  1. Coefficient d’absorption acoustique (α) : Mesure de la capacité d’un matériau à absorber le son plutôt qu’à le réfléchir. Un coefficient d’absorption plus élevé indique une meilleure capacité à réduire la réverbération sonore dans un espace.
  2. Indice d’isolation acoustique (Rw) : Mesure de la capacité d’un matériau ou d’une structure à atténuer le bruit. Plus l’indice Rw est élevé, meilleure est l’isolation acoustique.
  3. Masse surfacique : Poids d’un matériau par unité de surface. Une masse surfacique plus élevée est souvent associée à une meilleure isolation phonique.
  4. Épaisseur du matériau : L’épaisseur de l’isolant peut influencer sa capacité à absorber ou à bloquer les ondes sonores.
  5. Type de matériau : Certains matériaux sont plus efficaces pour absorber certaines fréquences sonores. Par exemple, les mousses acoustiques sont souvent utilisées pour absorber les hautes fréquences, tandis que les matériaux plus denses peuvent être plus efficaces pour les basses fréquences.
  6. Coefficient d’isolation acoustique : Il mesure la performance d’un matériau à réduire la transmission du son. Un coefficient d’isolation plus élevé indique une meilleure capacité à bloquer le son.
  7. Comportement face à l’humidité : Certains matériaux peuvent voir leur performance altérée en présence d’humidité. Il est important de choisir des isolants phoniques résistants à l’humidité, surtout dans des environnements tels que les salles de bains.
  8. Facilité d’installation : La facilité d’installation peut varier en fonction du type de matériau. Certains isolants phoniques sont plus faciles à couper et à installer que d’autres.
  9. Compatibilité avec d’autres matériaux de construction : Certains isolants phoniques peuvent être intégrés plus facilement dans les structures existantes ou associés à d’autres matériaux de construction.

Il est crucial de considérer ces caractéristiques en fonction du contexte d’utilisation, du type de bruit à atténuer et des exigences spécifiques du projet pour choisir un isolant phonique approprié. La combinaison de différents matériaux et techniques peut être nécessaire pour atteindre les niveaux d’insonorisation souhaités.

Le choix du meilleur isolant pour l’isolation thermique et phonique

Pour choisir le meilleur isolant pour votre mur intérieur, il est primordial de prendre en compte plusieurs facteurs clés :

  • L’épaisseur de l’isolant : Plus l’isolant est épais, plus il sera performant. Cependant, une épaisseur trop importante peut réduire l’espace habitable. Il est donc essentiel de trouver un équilibre en fonction de l’espace disponible et des performances d’isolation souhaitées.
  • Le coefficient d’absorption acoustique : Pour une bonne isolation phonique, optez pour des matériaux avec un coefficient d’absorption acoustique élevé.
  • La résistance thermique (R) : Plus cette valeur est élevée, plus l’isolant est performant.
  • La nature du matériau : Certains matériaux sont plus isolants que d’autres. Par exemple, la ouate de cellulose est un excellent isolant thermique et phonique.

Parmi les isolants les plus performants, on retrouve :

step 1.png

La ouate de cellulose

Performante aussi bien en isolation thermique qu’acoustique, elle est issue du recyclage du papier journal.

step 2.png

Le liège

Il est à la fois un excellent isolant thermique et phonique. De plus, il est écologique et durable.

step 3.png

La laine de verre

Elle est très utilisée pour son efficacité thermique et phonique, et son prix abordable.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour choisir l’isolant adapté à vos besoins.

L’utilisation du liège comme isolant thermique et phonique

L’utilisation du liège comme isolant thermique et phonique est appréciée pour plusieurs raisons. Le liège, issu de l’écorce du chêne-liège, présente les caractéristiques suivantes :

  • Isolation Thermique : Le liège est un isolant thermique efficace, réduisant les pertes de chaleur en hiver et maintenant la fraîcheur en été. Sa structure cellulaire fermée limite la conductivité thermique.
  • Isolation Phonique : En raison de sa structure cellulaire particulière, le liège absorbe et atténue les vibrations sonores, offrant ainsi une isolation phonique efficace. Il est utilisé pour réduire les bruits aériens et d’impact.
  • Léger et Facile à Manipuler : Le liège en vrac est léger, facilitant sa manipulation et son installation. Il peut être utilisé dans diverses applications sans ajouter de poids significatif à la structure.
  • Résistant à l’Humidité et aux Insectes : Le liège est naturellement résistant à l’humidité, aux moisissures et aux insectes, ce qui en fait un choix approprié pour des environnements divers.
  • Respirant : Le liège permet la circulation de l’air, contribuant à maintenir un environnement intérieur sain en évitant l’emprisonnement de l’humidité.
  • Recyclable et Biodégradable : Le liège est recyclable, et en fin de vie, il se décompose naturellement sans laisser de résidus nocifs.

Les applications des plaques de liège et des granulés

Les plaques de liège et les granulés de liège sont particulièrement appréciés pour leurs diverses applications en termes d’isolation. En effet, ils sont utilisés pour l’isolation des murs, des planchers, des toitures et des combles.

Les plaques de liège peuvent être appliquées directement sur le mur, puis recouvertes d’un enduit et d’un revêtement. Elles peuvent aussi être utilisées pour l’isolation des sols et plafonds.

plaque de liège

Quant aux granulés de liège, ils sont souvent utilisés pour l’isolation des combles non habitables. Ils peuvent également être soufflés entre la paroi originelle et une nouvelle cloison pour améliorer l’isolation.

Cependant, pour une isolation optimale, il est crucial de choisir la bonne épaisseur de liège, en fonction du type d’isolation souhaitée.

Ces matériaux peuvent donc être une solution efficace et respectueuse de l’environnement pour l’isolation thermique et phonique de votre intérieur.

Les étapes de l’isolation d’un mur intérieur

L’isolation d’un mur intérieur peut être réalisée en suivant plusieurs étapes, qui peuvent varier en fonction de la méthode choisie. Voici une approche générale en plusieurs étapes :

1

Évaluation des besoins

Identifiez les besoins spécifiques en isolation, qu’il s’agisse de l’isolation thermique, phonique ou les deux. Considérez également les contraintes budgétaires et esthétiques.

2

Préparation de la surface

Assurez-vous que la surface du mur est propre, sèche et exempte de toute moisissure ou détérioration. Réparez les éventuels problèmes structurels.

3

Choix de la méthode d’isolation

Sélectionnez la méthode d’isolation qui convient le mieux à vos besoins et contraintes. Cela peut inclure l’application d’isolant en panneaux rigides, l’utilisation de matériaux en vrac, la création d’une ossature métallique, ou l’application d’un enduit isolant.

4

Mesures et coupes

Prenez des mesures précises pour découper les matériaux isolants aux dimensions appropriées. Assurez-vous de laisser des espaces pour les prises électriques et autres éléments de la structure du mur.

5

Installation de l’isolant

Fixez l’isolant selon la méthode choisie. Assurez-vous que les panneaux sont correctement alignés et bien fixés. Pour les méthodes avec ossature métallique, installez l’ossature avant de placer l’isolant.

6

Traitement des ponts thermiques

Évitez les ponts thermiques en assurant une installation soignée et en utilisant des matériaux qui minimisent les pertes de chaleur.

7

Finition

Pour les méthodes avec panneaux rigides, ajoutez une finition telle que des plaques de plâtre. Appliquez des enduits, des peintures ou d’autres finitions décoratives selon vos préférences.

L’isolation intérieure contre le bruit : techniques et astuces 

L’isolation intérieure contre le bruit nécessite une approche spécifique, combinant différents matériaux et techniques pour atteindre une réduction sonore significative. Une première étape consiste à comprendre la nature du bruit : est-ce un bruit aérien provenant de l’extérieur, comme le trafic routier, ou un bruit d’impact, comme les bruits de pas à l’étage supérieur ?

Identifier les sources de bruit dans votre maison

Avant de passer aux techniques d’isolation, il est primordial d’identifier correctement les sources de bruit dans votre maison. Les bruits peuvent être de différents types :

  • Bruit aérien : Ce sont des bruits transmis par l’air, comme les bruits de voix, de musique ou de circulation routière.
  • Bruit de choc ou d’impact : Ce sont les bruits causés par les chocs sur une surface, comme le déplacement de meubles ou les pas sur le sol.
  • Bruit d’équipement : Ce sont les bruits générés par l’utilisation d’équipements dans la maison, comme l’ascenseur, la chaudière ou les canalisations.

Chaque type de bruit nécessite une solution d’isolation spécifique. Par exemple, le double vitrage peut être efficace contre le bruit aérien, tandis que des matériaux absorbants peuvent être utilisés pour atténuer les bruits d’impact. Pour le bruit d’équipement, il peut être utile de vérifier et d’entretenir régulièrement vos équipements pour réduire les vibrations et les bruits qu’ils génèrent.

Solutions & prévention pour réduire les nuisances sonores

Pour réduire les nuisances sonores, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

  • Isolation des murs : L’isolation des murs peut être réalisée en utilisant différents matériaux et techniques, comme le doublage de mur, l’isolation du plafond, ou encore l’ajout d’une couche d’isolation légère entre deux murs.
  • Traitement des points faibles : Il est essentiel d’identifier et de traiter les zones où le bruit pénètre facilement, comme les fenêtres, les portes et les prises électriques.
  • Utilisation de peinture anti-bruit : Cette solution peut réduire le bruit de 3 à 15 dB selon les fréquences.
  • Isolation acoustique globale : Pour être performante, l’isolation phonique d’un logement doit être réalisée de manière globale.

Il convient de noter que ces solutions peuvent varier en fonction du type de bruit à atténuer, du contexte d’utilisation et des exigences spécifiques du projet. L’aide d’un professionnel peut être précieuse pour choisir la méthode d’isolation la plus adaptée.

Faites appel à un professionnel pour isoler thermiquement et phoniquement vos murs intérieurs ! 

En remplissant le formulaire ci-dessous, recevez jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement 👇

arrow
Décrivez votre projet
1*. Que voulez-vous isoler?
2*. Quelle superficie devra être isolée (estimation)?
3*. Quand désirez-vous débuter l’installation de l’isolation?
4. Quel type de bâtiment désirez-vous isoler?
5. Description de votre projet
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 24 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.