Les bonnes raisons de refaire l’isolation d’un mur intérieur

Refaire l’isolation d’un mur intérieur a plusieurs avantages, allant de l’amélioration du confort thermique à la réduction de la facture énergétique. En effet, les murs mal isolés sont souvent responsables de 20 à 25% des déperditions de chaleur dans un logement. Une isolation intérieure efficace permet donc non seulement de retenir la chaleur en hiver, mais aussi de garder la maison au frais en été en plus d’alléger la facture de chauffage. 

C’est également un excellent moyen d’améliorer l’isolation acoustique une pièce, en limitant les bruits provenant de l’extérieur ou des pièces adjacentes. Enfin, refaire l’isolation d’un mur intérieur peut être une étape clé dans le cadre d’une rénovation visant à améliorer le score énergétique d’une habitation.

homme refait l'isolation d'un mur intérieur

Il est important de noter que l’épaisseur de l’isolant joue un rôle crucial dans la performance de l’isolation. Une épaisseur importante permettra de diminuer la transmission de chaleur à travers le mur. Cependant, d’autres facteurs, tels que le type d’isolant choisi, doivent également être pris en compte.

En termes de coût, l’isolation par l’intérieur est généralement moins chère à réaliser qu’une isolation par l’extérieur. Elle permet aussi de préserver l’aspect de la façade du bâtiment, ce qui peut être un critère important pour les bâtiments à valeur patrimoniale.

Étapes préliminaires avant de commencer les travaux d’isolation

Évaluation de l’état de votre isolation existante

Avant de commencer les travaux de rénovation, évaluer l’état de votre isolation existante est primordial. Cette démarche sert à déterminer la performance de votre isolation actuelle, ainsi que les points de faiblesse à améliorer.

Pour évaluer l’état de votre isolation, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

  • La conductivité thermique : c’est la capacité de votre isolant à laisser passer la chaleur. Si l’isolant laisse facilement passer la chaleur, cela signifie qu’il est moins efficace.
  • L’épaisseur de l’isolant : plus l’isolant est épais, plus il est efficace. Une épaisseur insuffisante peut entraîner une déperdition de chaleur.
  • L’état du mur : le mur à isoler doit être en bon état, sans fissures ou moisissures. De plus, il doit y avoir une bonne inertie thermique pour stocker et redistribuer la chaleur.
  • L’état du bois : si vous avez un plancher porteur en bois, vérifiez l’état du bois au droit des extrémités des solives. Si certains éléments sont dégradés, ils devront être traités ou remplacés.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser cette évaluation. Ce dernier saura adapter l’évaluation à vos besoins spécifiques.

Choix du meilleur isolant thermique pour votre projet

Le choix de l’isolant dépend de plusieurs critères : l’épaisseur disponible, la performance thermique souhaitée, les contraintes techniques du bâtiment et votre budget. De nombreux types d’isolants sont disponibles sur le marché pour réaliser une isolation par l’intérieur :

Isolants synthétiques

Comme le polystyrène extrudé ou le polyuréthane. Ils offrent une bonne performance thermique, résistent à l’humidité et ont une faible épaisseur qui permet de limiter la perte de surface habitable. Cependant, leur impact environnemental peut être plus important que d’autres types d’isolants.

Laines minérales

Comme la laine de verre ou de roche. Elles ont un bon rapport performance-prix et sont ininflammables. Elles sont cependant plus épaisses et peuvent réduire l’espace habitable.

Isolants biosourcés

Comme la ouate de cellulose ou la fibre de bois. Ils sont plus respectueux de l’environnement, mais leur performance thermique peut être inférieure à celle des isolants synthétiques ou minéraux.

Pour chaque type d’isolant, il est utile de regarder la valeur lambda (λ), qui indique la conductivité thermique du matériau. Plus le λ est faible, plus l’isolant est performant.

Estimation du coût des travaux d’isolation

L’estimation du coût des travaux d’isolation par l’intérieur dépend de plusieurs facteurs, notamment la surface à isoler, le type d’isolant choisi, la technique d’isolation utilisée et le coût de la main d’œuvre. Les prix varient considérablement, allant de 15 € à 150 € par mètre carré en fonction de ces facteurs.

Pour une maison de 100 m2, le budget à prévoir pour une isolation complète peut atteindre 50.000 €. Cela inclut l’isolation des murs intérieurs et le remplacement des châssis et fenêtres. Pour un appartement de 65 m2, le coût estimé est d’environ 25.000 €.

Il est important de noter que ces montants sont des moyennes et peuvent varier en fonction de votre projet spécifique. Pour obtenir une estimation précise, il est recommandé de faire appel à des professionnels ou d’utiliser des outils d’estimation en ligne.

Comment isoler un mur intérieur déjà existant ?

Préparation du mur et choix de l’épaisseur de l’isolant

La préparation du mur par l’intérieur est une étape cruciale avant la mise en place de l’isolant. Veillez à ce que la surface soit propre, sèche et exempte de tout défaut qui pourrait compromettre l’adhérence de l’isolant.

Quant au choix de l’épaisseur de l’isolant, elle est déterminée par plusieurs facteurs :

  • La performance thermique souhaitée : plus l’épaisseur est importante, plus l’isolation est performante.
  • La contrainte d’espace : une épaisseur importante peut réduire l’espace habitable. Les isolants fins sont donc privilégiés lorsqu’on souhaite conserver la surface habitable.
  • Le type d’isolant : chaque matériau a une épaisseur optimale pour une performance maximale. Par exemple, pour la laine de verre, une épaisseur de 12 à 16 cm est généralement recommandée.

Il est crucial de consulter un professionnel pour déterminer l’épaisseur appropriée en fonction de vos besoins spécifiques.

Méthodes d’installation de l’isolant

Il existe plusieurs méthodes pour installer l’isolant sur un mur intérieur :

  • Le collage : cette technique consiste à coller directement l’isolant sur le mur à l’aide d’un mortier adhésif. Elle est particulièrement adaptée pour les isolants en panneaux ou en rouleaux.
  • L’ossature : ici, l’isolant est fixé sur une structure métallique ou en bois qui est ensuite fixée au mur. Cette méthode offre une grande flexibilité et permet d’intégrer un espace pour le passage des câbles et tuyaux.
  • Le doublage : cette méthode consiste à fixer l’isolant sur une plaque de plâtre qui est ensuite fixée au mur. Cette technique est idéale pour les murs irréguliers car elle permet d’obtenir une surface lisse et plane.

Pour chaque méthode, veillez à respecter les règles de l’art et à assurer une parfaite étanchéité à l’air pour éviter les problèmes d’humidité et les risques de condensation. Il est également recommandé d’installer un pare-vapeur pour limiter les ponts thermiques et garantir une bonne performance thermique de l’isolation.

Vérification de la qualité de l’isolation après installation

Une fois l’isolation installée, il est crucial de vérifier sa qualité pour s’assurer de son efficacité. Plusieurs méthodes permettent de réaliser cette vérification :

1

Thermomètre infrarouge

Cet outil permet de mesurer la température d’un mur. Si la température du mur est plus basse que celle du plafond, cela peut indiquer une mauvaise isolation.

2

Traces d’humidité

La présence d’humidité peut indiquer une mauvaise isolation. Il est donc important de vérifier régulièrement la présence de traces d’humidité sur les murs.

3

Évaluation professionnelle

Faire appel à un professionnel pour évaluer la qualité de l’isolation est une option à envisager. Il sera en mesure d’identifier d’éventuels problèmes et de proposer des solutions adaptées.

Isoler un mur en béton : spécificités et recommandations

Choix de l’isolant pour un mur en béton

L’isolation d’un mur en béton par l’intérieur nécessite un choix soigné de l’isolant pour garantir une performance thermique optimale. Plusieurs alternatives s’offrent à vous pour ce type de mur. Vous pouvez opter pour des panneaux isolants en béton cellulaire qui sont à la fois isolants et porteurs, ou pour des panneaux en polystyrène expansé (PSE) ou en polyuréthane (PU) pour une isolation thermique continue.

La laine minérale, comme la laine de verre ou de roche, est également une option viable grâce à sa bonne résistance au feu et à sa capacité à prévenir le tassement au fil du temps. Pour une solution plus écologique, la fibre de bois ou la laine de chanvre constituent de bons choix.

Il est recommandé de consulter un professionnel pour déterminer le matériau le plus adapté à vos besoins spécifiques.

Vous cherchez un spécialiste ?
Comparez jusqu’à 5 devis d’experts 👉
Quelqu'un en train de poser du béton sur un mur

Installation de l’isolant sur un mur en béton

L’installation de l’isolant sur un mur en béton nécessite une attention particulière. Pour un mur en béton, l’isolation peut être réalisée par la pose de panneaux isolants ou d’un isolant plus épais par l’intérieur. Si c’est impossible, il est recommandé d’opter pour une isolation par l’extérieur.

Lors de l’installation, commencez par fixer la base de l’ossature : deux rails, un au sol et un au plafond, à quelques centimètres de votre mur. Pour une isolation intérieure, vous pouvez coller, visser, projeter ou maçonner l’isolant contre la structure portante ou l’appliquer à l’intérieur d’une ossature (en bois ou en métal par exemple).

Pour une isolation par l’extérieur, préparez et nettoyez le mur pour assurer une bonne adhérence de l’isolant. Vous pouvez opter pour l’isolation sous enduit ou l’isolation sous bardage selon le type d’isolant choisi. N’oubliez pas de vérifier la qualité de l’isolation après l’installation pour garantir son efficacité.

Réussir l’isolation thermique d’une maison ancienne

Les défis spécifiques à l’isolation des maisons anciennes

Dans le cas des maisons anciennes, l’isolation peut présenter des défis particuliers. En effet, ces bâtiments peuvent avoir des caractéristiques structurelles uniques, telles que des murs épais et des matériaux de construction traditionnels, qui peuvent rendre l’isolation plus complexe.

De plus, il est essentiel de préserver le caractère historique de ces maisons tout en améliorant leur performance énergétique. Certains problèmes courants incluent la présence d’humidité ou de condensation, la nécessité de traiter des murs inégaux ou dégradés et le respect des réglementations sur les bâtiments historiques.

Le choix des matériaux d’isolation et des méthodes d’installation doit donc être adapté à ces spécificités.

Solutions pour une isolation efficace des maisons anciennes

L’isolation efficace de maisons anciennes peut être réalisée grâce à différentes techniques. D’abord, l’isolation par doublage collé est une option valable si les murs sont parfaitement nus. Ce procédé d’isolation par doublage consiste à coller un matériau isolant directement sur le mur existant. 

Ensuite, pour combattre l’humidité, des matériaux spécifiques peuvent être utilisés. On peut par exemple citer la laine de verre ou la laine de roche pour leur capacité à offrir une isolation thermique excellente tout en luttant contre l’humidité. Des alternatives naturelles existent également, comme le liège, la laine de lin ou de chanvre.

Il faut également souligner l’importance de la préparation des murs avant l’installation de l’isolant. Cela inclut le traitement de toute humidité présente et le comblement des fissures.

Enfin, n’oublions pas l’isolation du sol, qui peut être réalisée en recouvrant l’isolant d’une chape, précédée d’un film polyane pour prévenir les remontées d’humidité.

Le choix des matériaux : comment choisir le meilleur isolant ?

Pour choisir le meilleur isolant pour vos murs intérieurs, plusieurs critères sont à prendre en compte.

La performance thermique

Elle est indiquée par le coefficient de conductivité thermique lambda (λ). Plus ce dernier est faible, plus l’isolant est performant.

La résistance à l’humidité

Certains matériaux, comme la laine de verre ou de roche, sont particulièrement efficaces pour lutter contre l’humidité.

Le respect de l’environnement

Pour une isolation écologique, vous pouvez opter pour des matériaux naturels comme la laine de chanvre ou le liège.

La durabilité

Certains matériaux, bien que moins chers, ont une durée de vie inférieure.

Voici quelques exemples d’isolants souvent utilisés :

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Laine de chanvre
  • Polyuréthane
  • Polystyrène expansé (PSE)

Chaque type d’isolant a ses propres spécificités. Il est donc conseillé de consulter un professionnel pour choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Isoler par l’intérieur au moindre coût : astuces et conseils

Isoler vos murs intérieurs à moindre coût n’est pas une mission impossible. Des aides financières aux prêts avantageux, il y en a pour tous les goûts ! Voici quelques astuces et conseils pour y parvenir :

  • Choisissez judicieusement votre isolant : Au-delà des performances thermiques, certains matériaux comme la laine de verre ou le polystyrène expansé peuvent être plus économiques.
  • Faites appel à des aides financières : Certains travaux d’isolation peuvent bénéficier d’une aide financière de la Belgique ou de votre région. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes spécifiques pour pouvoir en bénéficier.
  • Réalisez les travaux vous-même : Si vous êtes bricoleur, vous pouvez économiser sur le coût de la main-d’œuvre en réalisant les travaux vous-même. Des tutoriels sont disponibles pour vous guider.
  • Ne négligez pas l’épaisseur de l’isolant : Une épaisseur insuffisante peut rendre votre isolation inefficace. Généralement, une épaisseur entre 12 et 18 cm est recommandée pour un mur intérieur.

Maintenir une bonne isolation : entretien et vérifications régulières

Pour maintenir une bonne performance de votre isolation dans votre logement, des actions d’entretien et de vérification régulières sont nécessaires. 

Premièrement, il est recommandé d’inspecter régulièrement la surface des murs isolés afin de repérer toute dégradation ou anomalie, telle que des fissures, des décollements ou des zones d’humidité. En cas de détection de ces signes, une intervention rapide est recommandée pour éviter toute perte d’efficacité de l’isolation.

Deuxièmement, le contrôle de la ventilation de votre logement est crucial. En effet, une mauvaise ventilation peut entraîner une accumulation d’humidité, nuisible à l’efficacité de votre isolation. Vous pouvez installez un système de ventilation à l’intérieur de la maison, dans les pièces qui ne peuvent pas être aérées naturellement.

Enfin, un contrôle thermique régulier de votre habitation permet de vérifier l’efficacité de l’isolation. Cela peut se faire à l’aide de thermomètres ou de caméras thermiques qui mettent en évidence les zones de déperditions thermiques.

Toutes ces vérifications contribuent à prolonger la durée de vie de votre isolation et à maintenir son efficacité.

Besoin d’aide pour isoler votre maison ? Des professionnels sont à votre disposition !

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir jusqu’à 5 devis personnalisés et gratuits, d’experts en isolation ! Comparez les et faites le choix qui correspond le mieux à votre projet. 100% sans engagement.

arrow
Décrivez votre projet
1*. Que voulez-vous isoler?
2*. Quelle superficie devra être isolée (estimation)?
3*. Quand désirez-vous débuter l’installation de l’isolation?
4. Quel type de bâtiment désirez-vous isoler?
5. Description de votre projet
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 24 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.