Comprendre l’importance de bien isoler son garage

L’isolation d’un garage, qu’il soit utilisé pour le rangement ou comme atelier, peut sembler superflue. Cependant, elle assure plusieurs bénéfices significatifs. D’abord, elle permet de créer un environnement intérieur plus confortable en réduisant la perte de chaleur à travers les murs extérieurs. Par ailleurs, elle améliore considérablement l’efficacité énergétique de votre habitation en diminuant les besoins en chauffage. En effet, un garage mal isolé peut être une source importante de déperdition énergétique. Finalement, l’isolation d’un garage peut également permettre de lutter efficacement contre le bruit.

Les avantages d’une bonne isolation thermique du garage

L’isolation thermique du garage offre plusieurs avantages :

  • Confort thermique : Un garage bien isolé maintient une température stable à l’intérieur, ce qui améliore le confort général de l’habitation, surtout si le garage est attenant à une pièce de vie.
  • Économies d’énergie : En réduisant les déperditions thermiques, l’isolation du garage diminue la consommation énergétique de la maison, entrainant par conséquent une réduction des factures de chauffage.
  • Protection des biens stockés : En créant un environnement plus stable et moins sujet aux variations de température, l’isolation contribue à la protection des objets stockés dans le garage contre l’humidité et les dommages liés au froid.
  • Valorisation immobilière : Une bonne isolation thermique du garage peut augmenter la valeur de votre propriété, en améliorant son efficacité énergétique et son confort.

Il est à noter que l’isolation par l’intérieur est généralement moins coûteuse et plus simple à mettre en place, bien qu’elle puisse réduire légèrement l’espace disponible dans le garage.

Vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés et des devis sur mesure ?
Alors remplissez rapidement ce formulaire. C’est totalement gratuit et sans engagement !
arrow Demander un devis

Garage attenant à la maison : une isolation encore plus cruciale

Dans le cas d’un garage attenant à la maison, l’isolation revêt une importance accrue. En effet, un garage mal isolé peut être une véritable source de déperditions thermiques, impactant le confort intérieur de votre habitation et augmentant vos dépenses énergétiques.

Pour bien isoler ce type de garage, l’isolation des murs en commun avec l’habitation est primordiale. Vous pouvez opter pour des isolants en forme de plaque comme les isolants synthétiques, minéraux ou naturels. Ces derniers sont montés sur une ossature métallique pour une meilleure efficacité.

Si vous construisez un nouveau garage, envisagez l’option du mur creux. Cette solution vous permet de placer les isolants de votre choix et offre une protection thermique efficace.

Dans tous les cas, n’oubliez pas l’importance de l’étanchéité à l’air. Une bonne ventilation est nécessaire pour éviter l’accumulation d’humidité et garantir une isolation optimale.

Garage moderne attenant maison

Isolation des murs du garage : les options

Isolation par l’intérieur : une solution économique et efficace

L’isolation d’un mur par l’intérieur est une technique couramment utilisée pour les garages, principalement en raison de sa facilité de mise en œuvre et de son coût réduit par rapport à l’isolation par l’extérieur. Cette méthode consiste à appliquer un matériau isolant sur les murs intérieurs du garage, généralement fixé sur une ossature métallique. Cela peut entrainer une légère perte d’espace à l’intérieur, mais le bénéfice en termes d’efficacité énergétique est significatif.

Il est possible d’utiliser divers matériaux pour l’isolation par l’intérieur, parmi lesquels figurent :

  • Les panneaux de polystyrène ou de laine de roche,
  • Les plaques de plâtre isolantes,
  • Les panneaux à base de béton cellulaire.

Il est également à noter que cette technique est particulièrement intéressante pour les garages de grande taille où l’espace n’est pas une contrainte majeure.

Isolation par l’extérieur : pour un gain de place à l’intérieur

L’isolation par l’extérieur est une autre méthode pour isoler les murs de votre garage. Cette technique est particulièrement avantageuse si vous souhaitez conserver la superficie intérieure de votre garage intacte. En effet, contrairement à l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur n’empiète pas sur l’espace disponible à l’intérieur du garage.

Cette méthode consiste à appliquer l’isolant directement sur les murs extérieurs du garage, avant d’appliquer un nouveau revêtement pour protéger l’isolant des intempéries. Cette technique est généralement plus coûteuse que l’isolation par l’intérieur, mais elle offre une meilleure performance énergétique et un plus grand confort thermique.

Il est possible d’utiliser différents types d’isolants pour l’isolation par l’extérieur, comme le polystyrène expansé, la laine de roche, ou les panneaux de fibres de bois. Le choix de l’isolant dépend de votre budget, de vos besoins spécifiques en termes d’isolation thermique et acoustique, et des contraintes architecturales de votre garage.

Isolation combinée : la solution ultime?

L’isolation combinée, comme son nom l’indique, combine à la fois l’isolation par l’intérieur et par l’extérieur. Cette méthode peut être plus coûteuse et nécessite plus de travaux, mais elle offre une performance thermique supérieure. En effet, elle permet de combler les lacunes des deux autres méthodes d’isolation.

Par exemple, l’isolation par l’intérieur, bien que moins coûteuse, peut réduire l’espace à l’intérieur du garage. D’un autre côté, l’isolation par l’extérieur, bien qu’elle préserve l’espace intérieur, peut être plus coûteuse et nécessiter plus de travaux.

L’isolation combinée peut donc être une excellente solution pour ceux qui cherchent à maximiser l’efficacité énergétique de leur garage sans faire de compromis sur l’espace intérieur ou le coût des travaux.

travaux sur murs du garage

Quel est la meilleure isolation thermique pour les murs de votre garage ?

La laine de verre : un classique efficace

La laine de verre est un matériau d’isolation très utilisé grâce à ses nombreuses qualités. Elle offre un excellent pouvoir isolant, avec un coefficient de conductivité thermique allant de 0.032 à 0.046 W/m.K, limitant ainsi efficacement les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur.

En plus de son efficacité thermique, elle assure aussi une isolation acoustique remarquable. Cette caractéristique est particulièrement intéressante pour un garage, souvent exposé aux bruits de la rue ou des travaux.

La mise en oeuvre de la laine de verre pour l’isolation de votre garage peut se faire de deux manières :

  • en la fixant directement sur le mur.
  • en la posant sur une ossature métallique.

Pour optimiser l’isolation, il faut veiller à choisir une épaisseur de laine de verre suffisante. L’épaisseur minimale recommandée pour les murs intérieurs est de 16cm (ou 12cm si cela empiète trop sur l’espace du garage).

La plaque de polystyrène expansé : une solution moderne et performante

Le polystyrène expansé, également appelé PSE, est une solution d’isolation de plus en plus populaire. Léger, facile à découper et à installer, il offre une haute performance d’isolation thermique. Son coefficient de conductivité thermique varie de 0,030 à 0,040 W/mK, ce qui signifie qu’il retient efficacement la chaleur.

Cet isolant est particulièrement adapté pour l’isolation des murs de garage pour plusieurs raisons:

  • Facilité d’installation : avec une simple colle spécifique ou des chevilles, le polystyrène expansé peut être aisément fixé sur vos murs.
  • Résistance aux intempéries : ce matériau reste performant même en cas de variations climatiques.
  • Durabilité : le polystyrène expansé a une longue durée de vie, ce qui en fait un investissement rentable sur le long terme.

Il est à noter que le polystyrène expansé est également utilisé pour l’isolation extérieure des murs et du sol, offrant ainsi une solution complète pour votre garage.

L’isolant mince : une solution peu encombrante

L’isolant mince est une excellente option si vous cherchez à minimiser la perte d’espace dans votre garage. Composé de plusieurs couches fines superposées, souvent enveloppées d’une couche d’aluminium, il offre une solution peu encombrante pour l’isolation murale.

Son utilisation est particulièrement recommandée en complément d’autres travaux d’isolation. Les étapes de pose sont similaires à celles des autres types d’isolants. Notamment, il faut veiller à créer une lame d’air de 2cm et à bien agrafez les contours de l’isolant sur la surface.

Bien que sa performance thermique soit généralement inférieure à celle des isolants traditionnels tels que la laine de verre ou le polystyrène, l’isolant mince présente l’avantage d’être plus léger et facile à manipuler. Il est particulièrement adapté aux garages de grande taille où la perte de quelques centimètres d’espace n’est pas un problème.

Vous cherchez un spécialiste ?
Demandez vos devis ici !

Prix d’une isolation de garage : à quoi s’attendre?

Selon les recherches effectuées, le prix de l’isolation d’un garage varie grandement en fonction de plusieurs facteurs. Le type d’isolation choisi est l’un des principaux déterminants du coût. Par exemple, une isolation intérieure des murs coûte en moyenne 50€ par m², tandis que pour une isolation extérieure, il faut compter entre 100 et 160€ par m².

Pour l’isolation du sol, le prix est généralement compris entre 20 et 35€ par m². L’isolation du plafond se situe dans une fourchette de prix similaire, soit entre 20 et 40€ par m².

Cependant, ces prix peuvent varier en fonction de l’isolant utilisé. Certains matériaux, comme la laine de verre ou le polystyrène, peuvent être plus coûteux que d’autres. De plus, n’oubliez pas que ces coûts ne prennent pas en compte les éventuelles aides financières disponibles pour ce type de travaux.

En résumé, voici une estimation des coûts d’isolation d’un garage :

Types de travaux d’isolationPrix au m²
Isolation intérieure des murs50€/m²
Isolation extérieure des murs100 – 160€/m²
Isolation du sol20 – 35€/m²
Isolation du plafond 20 – 40€/m²

Ces chiffres sont à prendre comme des estimations et peuvent varier en fonction de la complexité du projet et des matériaux choisis.

arrow
Décrivez votre projet
1*. Que voulez-vous isoler?
2*. Quelle superficie devra être isolée (estimation)?
3*. Quand désirez-vous débuter l’installation de l’isolation?
4. Quel type de bâtiment désirez-vous isoler?
5. Description de votre projet
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité

Comment isoler soi-même son garage non chauffé : les étapes clés

Préparation des murs et choix de l’épaisseur de l’isolant

Avant la pose de l’isolant, préparez les murs en enlevant les éventuelles irrégularités et encombrements. Assurez-vous que les murs sont secs et propres pour garantir une adhérence optimale de l’isolant. L’épaisseur de l’isolant est déterminée par sa capacité d’isolation (R). Plus le R est élevé, plus l’isolation est efficace. Cette valeur dépend du matériau choisi : laine de verre, polyuréthane ou autre. La fourchette pour une isolation optimale varie entre 12 et 18 cm. Cependant, un isolant plus mince mais de qualité supérieure peut être envisagé si l’espace est limité.

Pose de l’isolant et fixation des plaques

Pour la pose de l’isolant, deux options sont possibles : soit le fixer directement sur le mur, soit le poser sur une structure métallique. Dans le premier cas, l’isolant peut être collé ou chevillé au mur. Pour la deuxième option, il faut d’abord monter une ossature métallique sur laquelle l’isolant sera posé.

Après avoir posé l’isolant, il faut ensuite fixer les plaques de plâtre. Ces dernières peuvent être doublées d’isolant pour une isolation renforcée. Pour fixer les plaques, utilisez des vis spéciales. Assurez-vous que les plaques sont bien alignées et que les joints entre elles sont bien fermés.

Une fois l’isolant et les plaques posés, vous pouvez procéder à la fixation des plaques à l’aide de vis ou de colle spéciale. Veillez à bien respecter les distances entre les vis et à éviter les déformations de la plaque.

N’oubliez pas d’ajuster l’épaisseur de l’isolant en fonction de vos besoins thermiques et acoustiques, ainsi que de l’espace disponible dans votre garage.

Finitions et vérification de l’isolation

Une fois l’isolation et la pose des plaques de plâtre terminées, il est recommandé de procéder à des finitions pour garantir un aspect esthétique et une protection optimale de l’isolant. Vous pouvez opter pour une finition en plâtre, peinture ou papier peint, en fonction de vos goûts et de l’usage du garage.

Il est également crucial d’effectuer une vérification de l’isolation. Assurez-vous qu’il n’y a pas de dégâts visibles tels que des fissures, des enduits intérieurs dégradés ou des parties instables. De plus, vérifiez l’absence de problèmes d’humidité, qui pourraient nuire à l’efficacité de l’isolation.

Enfin, n’oubliez pas de contrôler l’étanchéité des joints et de la structure métallique si vous avez opté pour cette méthode d’isolation. Un contrôle régulier de l’isolation permet de maximiser sa durée de vie et son efficacité.

Isolation du plafond du garage : ne pas négliger le haut!

Si votre garage est directement sous une pièce de votre maison, l’isolation du plafond est essentielle pour contrôler la température de cette pièce et réduire les pertes de chaleur. Plusieurs méthodes d’isolation sont disponibles, comme l’installation de matelas ou de rouleaux d’isolant, l’utilisation de mousse isolante pulvérisée ou la pose de plaques de polystyrène ou de polyuréthane.

Le choix de la méthode et du matériau dépend de plusieurs critères :

  • La configuration du plafond : si le plafond est plat, il est possible de coller des dalles ou de fixer un isolant rigide ou semi-rigide directement sur le plafond du garage. Si le plafond est incliné, une isolation des rampants peut être réalisée en posant de l’isolant sous forme de rouleau directement sur les pans de toiture.
  • Vos besoins en matière d’isolation : si vous cherchez à minimiser les déperditions thermiques, optez pour un isolant avec une valeur R élevée. Pour une isolation phonique, des matériaux comme la laine de verre peuvent être privilégiés.
  • Votre budget : certains isolants, comme la mousse en spray, sont plus coûteux que d’autres. Il est donc important de prendre en compte ce facteur lors de la sélection de votre isolant.

Enfin, n’oubliez pas que l’épaisseur de l’isolant joue un rôle crucial dans son efficacité. Une épaisseur appropriée garantira une meilleure performance énergétique et un confort optimal.

Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 24 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.