Chauffage central

Comparez gratuitement et sans engagement

Chauffage central : Avoir chaud n'a jamais été aussi simple

Vous cherchez une nouvelle chaudière ? Vous souhaitez faire effectuer un entretien ou une réparation ? Dans ce cas, vous avez besoin d'un chauffagiste fiable. Heureusement, vous êtes au bon endroit, car nous nous ferons un plaisir de vous mettre en contact avec les chauffagistes de votre région.

Efficacité énergétique et respect de l'environnement
Votre chaudière a plus de 15 ans ? Le risque de dysfonctionnement est alors plus élevé et l'efficacité plus faible. Une chaudière neuve a un rendement extrêmement élevé (jusqu'à 109% grâce à la récupération de chaleur), vous pouvez donc utiliser jusqu'à 30% d'énergie en moins.

Réduction des coûts
Bien sûr, consommer moins d'énergie, c'est aussi réduire la facture énergétique. Une nouvelle chaudière est donc bonne pour l'environnement et le porte-monnaie.

Entretien et réparation
Votre chaudière est cassée ou l'heure de l'entretien a-t-elle sonné ? Nos chauffagistes s'assurent que votre chaudière reste en parfait état.

Une famille moyenne consacre environ 70% de ses frais d’énergie au réchauffement d’une habitation. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de connaître les différentes manières de chauffer son logement.

En effet, vous pouvez décider de vous chauffer à l’aide d’un chauffage central ou d’un chauffage décentralisé. En ce qui concerne le chauffage décentralisé, différents appareils produisent de la chaleur. Quant au chauffage central, une chaudière produit de l’électricité et la chaleur est diffusé partout dans votre habitation au moyen d’un fluide caloporteur (généralement de l’eau ou de la vapeur d’eau) dans de la tuyauterie vers les radiateurs.

Les types de chaudières et leurs prix

Lorsque vous décidez d’installer un système de chauffage central, le choix de la source de chaleur est très important. Cette source d’énergie peut être la combustion d'un combustible (bois, gaz, fioul) ou l'électricité ainsi que la géothermie ou la biomasse.

Une chaudière est un système de chauffage central permettant de réchauffer votre logement. Selon le type de combustible, une chaudière peut être à basse température (gaz) ou à condensation (gaz et fioul).

Les chaudières à condensation offrent un certain confort de chauffage. Elles sont sûres et performante. Toutefois, ce type de chaudière coûte plus cher à l’achat mais une chaudière à condensation est rentabilisée dans les années suivant son achat car elle atteint un rendement optimal (jusqu’à plus de 100%) et car elle consomme moins de combustible.

La chaudière à mazout

Chaudière mazout

La chaudière au fioul l’une des plus répandues. Une cuve pour fioul (ou mazout) est utile à son fonctionnement. Elle a pour avantage d’être silencieuse et de nombreux progrès ont été réalisés concernant le rendement notamment mais également concernant l’écologie.

De même, vous devez stocker le mazout chez vous. L’avantage majeur est que vous êtes indépendant du réseau et vous pouvez décider de vous approvisionner en mazout au moment où le prix est le plus avantageux. Toutefois, pour pouvoir stocker, vous devez acquérir une citerne à mazout (qui a un prix d’environ 7000€).

Lorsque vous vous chauffez au mazout, vous payez environ 940€ pour 20 000 kWh. Pour ce qui est du système de chauffage, l’achat d’une chaudière vous revient à environ 7000€ et le coût de l’entretien annuel est d’environ 200€.

La chaudière au gaz

Une chaudière à gaz est conçue pour brûler du gaz naturel, du gaz propane ou du gaz butane. Les calories issues de cette combustion sont transmises au réseau d’eau du chauffage central et à celui d’eau chaude sanitaire. Plus simplement, la chaudière à gaz permet de chauffer l’eau de vos radiateurs de chauffage comme celle de votre douche.

Ce mode de chauffage a pour avantage notoire d’être simple d’utilisation : vous pouvez régler votre thermostat en un coup d’œil. De plus, elle permet de chauffer et d’avoir de l’eau chaude. Contrairement à la chaudière au fioul, la chaudière gaz nécessite peu d’entretien, son entretien annuel est bien moins coûteux (de l’ordre de 60€) et le prix d’achat de la chaudière est bien moindre (environ 2600€). Lorsque vous vous chauffez au gaz, vous payez environ 1000€ pour 20 000 kWh.

La chaudière électrique

Chaudière electrique

La chaudière électrique est une alternative de chauffage par rapport aux autres systèmes de chauffage centraux qui fonctionnent à combustion. Elle est notamment appréciée pour sa rapidité et ses performances de chauffage. Elle s’installe également sans tuyaux, la rendant simple, efficace et peu chère.

Même si elle est d’installation facile et d’une maintenance annuelle peu chère (environ 60 €), se chauffer à l’électricité coûte bien plus cher que les autres systèmes de chauffage. En effet, lorsque vous vous chauffez grâce à une chaudière électrique, vous payez environ 5 400€ pour 20 000 kWh.

On peut associer à une pompe chaleur, aussi dénommée par l’acronyme PAC, le chauffage électrique afin de chauffer votre habitation tout en étant plus éco-responsable. Toutefois, cette combinaison coûte plus chère que les autres chaudières car le prix d’achat d’une pompe à chaleur est assez élevé (entre 7500€ et 25000€).

Il faut savoir que les pompes à chaleur sont très économes en énergie. En effet, votre facture diminue de presque moitié en coûts de chauffage si on compare la pompe à chaleur avec des autres chaudières. Toutefois, son prix est assez élevé.

La chaudière à bois

Les différents modèles se distinguent par le bois employé comme combustible (bûche, granulés de bois ou pellets) et la manière dont l'air est amené dans le foyer où le bois entre en combustion.

Ce type de chauffage existe via diverses techniques de combustion. Il y a tout d’abord la combustion montante. Dans ce type de combustion, les bûches prennent feu en même temps. Toutefois, cela engendre une combustion difficilement contrôlable.

Ensuite, il y a la combustion horizontale. Dans ce mode, la combustion du combustible se réalise en multiples couches fines. Ainsi, avec ce mode de combustion, le rendement est bien meilleur car il y a beaucoup moins de combustible non brûlé en raison d’un meilleur contrôle des arrivées d’air.

En ce qui concerne les prix, un poêle à granulés coûte environ 3800€ et la maintenance annuelle est d’environ 200€. Le prix par an pour une consommation de 20 000 kWh est de 1100€ et est donc comparable avec celui du gaz naturel, du propane ou du mazout.

Ainsi, de façon générale, le chauffage au bois reste économique et authentique malgré le fait que ce mode de chauffage nécessite de stocker le bois.

Comment choisir sa chaudière ?

Pour bien choisir sa chaudière, il faut tenir compte de plusieurs critères comme :

  • le type de combustible
  • le rendement
  • le système de combustion
  • la place disponible dans votre logement
  • vos besoins en eau chaude sanitaire

Si le prix est aussi un facteur important dans le choix de votre chaudière, il est important de considérer le prix d’achat mais aussi le coût d’utilisation. En effet, une chaudière plus performante (comme les chaudières à condensation) est plus chère au moment de l’achat mais ce coût plus élevé sera compensé au bout de quelques années et vous fera par la suite économiser de l’argent.

De même, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de prime pour certains types de chaudières. Ainsi, Bruxelles Environnement n’octroie de prime Energie que pour les chaudières au gaz naturel.

Le système de combustion

Quel que soit son combustible, une chaudière est composée d’un brûleur pour enflammer le combustible, d’une génératrice, de tuyauteries entrantes et sortantes pour le départ d’eau et le retour d’eau, d’une chambre de combustion où est brûlé le combustible et enfin d’un tuyau d’évacuation des fumées.

Il existe deux systèmes de combustion. D’une part, il y a ce que l’on appelle les chaudières ouvertes ou « atmosphériques ». Ces chaudières prélèvent l’oxygène nécessaire à la combustion dans le local où elles se trouvent. Ainsi, il est nécessaire de prévoir une bonne amenée d’air. De plus, ces chaudières sont pourvues d’une cheminée qui permet la sortie des gaz de combustion.

D’autre part, il existe des chaudières que l’on caractérise de fermées ou « à ventouse ». Ces chaudières n’utilisent pas l’air du local. En effet, elles prélèvent l’air à l’extérieur grâce à un bitube qui a également pour utilité d’évacuer les gaz de combustion. Ainsi, un accès vers l’extérieur, notamment à travers la façade ou le toit, est indispensable. Ce type de chaudière est plus cher que les chaudières ouvertes mais il présente de nombreux avantages.

En effet, une cheminée traditionnelle n’est pas nécessaire car un simple conduit d’évacuation en acier suffit. De plus, ces chaudières fonctionnent sans bruit et consomment environ 5% de combustibles en moins. Les chaudières à ventouse offrent également plus de sécurité car elles présentent un risque moindre d’intoxication au monoxyde de carbone. Enfin, ces chaudières peuvent être placées dans un petit espace non ventilé.

L’espace disponible dans l’habitation

Il faut savoir que les chaudières à condensation et à basse température se déclinent en plusieurs versions. Tout d’abord, on peut faire le choix d’une chaudière murale. Le chauffage mural est parfait si vous manquez de place au sein de votre habitation car la chaudière murale est compacte, légère et silencieuse. Il est généralement installé dans une cuisine ou une salle de bain.

Ensuite, il y a la distribution de chaleur du chauffage par le sol. Grâce au chauffage de votre plancher, vous bénéficiez d’une chaleur douce, agréable avec une température facilement réglable.

Enfin, vous pouvez opter pour l’installation de radiateurs ou de convecteurs. Un convecteur se réchauffe et se refroidit encore plus vite qu’un radiateur. En outre, il permet une économie de 10% par rapport à un radiateur. Des convecteurs peuvent être une alternative satisfaisante au chauffage de vos planchers grâce à un flux de diffusion de chaleur qui est constant.

Le rendement

Le rendement d’une chaudière correspond au rapport de l’énergie produite sur l’énergie consommée. Ce rendement s’exprime en pourcentage. Plus il est élevé, plus la chaudière est efficace.

Le rendement des chaudières au gaz à basse température (labellisées HR+) atteint aujourd’hui des rendements de l’ordre de 90 à 95%. C’est un bon compromis entre simplicité d’installation et efficacité énergétique.

Les chaudières à condensation sont capables d’atteindre un rendement supérieur à 100%. Cela est possible grâce à leur mécanisme de fonctionnement très particulier. Elles récupèrent la vapeur d’eau issue de la combustion (qui est habituellement rejetée) et l’utilise pour chauffer l’eau de la chaudière. C’est ainsi qu’on obtient un meilleur rendement. Avec la condensation, jusqu’à 30% d’économies sont réalisées par rapport à une chaudière classique.

Vos besoins

Plusieurs solutions existent afin que vous ayez de l’eau chaude sanitaire. Pour choisir, vous devez prendre en compte votre mode de vie et la quantité d’eau dont vous avez besoin quotidiennement. Vous pouvez choisir entre :

  • Un boiler séparé : il stocke l’eau et la garde chaude en permanence. Toutefois, c’est la solution la moins économe en énergie.
  • Une chaudière « mixte » ou « combinée » : elle chauffe à la fois l’eau des radiateurs et celle utilisée pour la cuisine et la salle de bain. Cette chaudière est plus économe et plus pratique pour les petites habitations.
  • Un chauffe-eau instantané : il est séparé de la chaudière et chauffe l’eau à la demande. C’est encore plus économe.
  • Un chauffe-eau solaire : il permet de réaliser des économies et de chauffer écologiquement une bonne partie de l’eau que l’on utilise. Il peut être combiné avec une chaudière qui fournira le complément de chaleur nécessaire si la production n'est pas suffisante en hiver.

Comment purger un chauffage central ?

Avant de commencer à purger, désactivez le circulateur de votre système de chauffage, attendez que vos radiateurs soient froids et ouvrez à fond la vanne thermostatique.

Ensuite, repérez le purgeur, appelé aussi « vis de purge », et placez un récipient en dessous. Dévissez-le légèrement jusqu’à ce que vous entendiez un sifflement et que le purgeur crache de l'eau. Laissez le purgeur ouvert pendant quelques secondes encore, jusqu’à ce que le filet d’eau soit régulier, puis refermez-le.

Enfin, réglez la vanne thermostatique, que vous aviez ouverte à fond, sur votre température de confort.

Comment fonctionne un chauffage central ?

Une chaudière est un chauffage central qui permet de chauffer toute l’habitation. Une chaudière produit de la chaleur en chauffant de l’eau qui est ensuite diffusée dans un réseau de radiateurs à eau chaude ou un plancher chauffant.

Hormis la chaudière électrique, la chaudière brûle dans un foyer appelé chambre de combustion et utilise l’énergie produite lors de la combustion pour réchauffer l’eau.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour l’installation du chauffage central ?

Il est recommandé de faire appel à un chauffagiste, que ce soit pour l'installation ou pour l'entretien de son système de chauffage.

En effet, cela constitue le meilleur choix car seul ce professionnel pourra vous guider, vous informer sur un crédit d’impôt et vous faire bénéficier des aides financières mises en place par le pouvoir public dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.