Comment savoir si votre chambre à coucher est trop humide ? 

Au réveil vous êtes toujours fatigué ? Vous dormez mal et vous pensez que c’est dû à un taux d’humidité trop élevé dans votre chambre ? Faites appel à vos sens pour déterminer si vous êtes victimes d’un problème d’humidité dans votre chambre à coucher ! 

1. La vue :

Voici une liste de signes visibles à l’œil nu qui démontrent la présence d’humidité dans votre chambre.  

  • Moisissures, champignons, salpêtre, efflorescence ou auréoles sur vos murs,
  • Décollement du papier peint, peinture qui s’effrite ou plâtre qui se décompose,
  • Le pourtour des fenêtres présentent des traces noires ou vertes,
  • Taches verdâtres ou blanchâtres sur vos rideaux ;
  • Les vitres intérieures présentent des signes de condensation.

2. L’odorat :

Certains signes sont odorants.

  • Odeur de moisi ou de renfermé

3. Le toucher :

L’humidité peut également se détecter par le toucher.

  • Les murs de votre chambre sont-ils fort froids et/ou humides ? 
  • Vos vêtements sont-ils humides
  • Ressentez-vous une sensation d’humidité ou de moiteur dans l’air ambiant ?

Sachez également que certains problèmes de santé, facilement identifiables chez les occupants de la chambre, sont intimement liés à la présence d’humidité dans la chambre à coucher : problèmes respiratoires (asthme, bronchite, pneumonie, toux,…), symptômes allergiques., maux de tête,…

Jeune femme tenant un seau rouge pour collecter l'eau qui tombe du plafond de sa chambre endommagé par de la moisissure.

Suivant ce que vous observez, vous pourrez vous-même diagnostiquer de quel type d’humidité il s’agit. Par exemple, si les tâches d’humidité partent de la base des murs et remontent, vous êtes sans doute face à des remontées capillaires, si vous observez des gouttelettes sur la face intérieure de la fenêtre, c’est un problème de condensation

Mais pour un diagnostic plus précis avec une proposition de traitements adaptés à votre situation, nous vous conseillons de faire réaliser un diagnostic humidité par un professionnel. Le prix d’un diagnostic humidité varie entre 300 € et 700 €, mais certains professionnels proposent de réaliser cette analyse gratuitement. 

Vous cherchez un spécialiste ?Demandez vos devis ici !

Quel est le taux d’humidité idéal dans une chambre à coucher ? 

Le taux d’humidité pour une chambre à coucher se trouve idéalement au plus près des 50 %, surtout lorsqu’il s’agit d’une chambre pour bébé ou pour enfants.

Pour une chambre d’adultes, veiller à maintenir un taux d’humidité compris entre 40 et 60 % ! Sachez cependant qu’en hiver, le taux d’humidité peut descendre jusqu’à 30 % sans que cela soit problématique !

Les problèmes classiques d’humidité dans une chambre à coucher

1. Humidité de condensation

La condensation n’est pas un problème en soi : on en retrouve principalement dans la salle de bain et la cuisine où la présence d’humidité est normale. En effet, les activités réalisées dans ces pièces de vie (douche, cuisson, sécher votre linge etc) créent beaucoup de vapeur d’eau.

Mais on peut aussi retrouver de la condensation dans les chambres à coucher. Saviez-vous qu’en une nuit, vous expirez l’équivalent de 1 à 2 litres par personne ? La respiration et la transpiration humaine peuvent donc également être à l’origine d’un problème de condensation si les chambres à coucher ne sont pas suffisamment aérées.

On repère la condensation par l’apparition de gouttelettes d’eau sur des surfaces froides comme une fenêtre ou un miroir. Il s’agit de la transformation de la vapeur d’eau contenue dans la pièce en eau liquide, car l’hygrométrie, c’est-à-dire le taux d’humidité ambiant, est trop élevée (+ de 60 %).

Tant que le système de ventilation, d’aération ou la hotte fonctionnent correctement, la condensation n’est pas problématique. Par contre, quand la vapeur d’eau ne s’évacue pas et que l’intérieur de la pièce reste humide, des moisissures peuvent apparaître, la peinture peut s’effriter, le plancher peut se détériorer… C’est à ce moment que la condensation devient votre problème et que celle-ci doit être traitée avec une méthode adaptée.

2. Infiltration d’eau

Lorsque votre menuiserie, vos châssis, vos fondations… ne sont pas suffisamment étanches, trop poreux ou qu’ils accueillent des fissures, l’eau de pluie peut s’infiltrer dans votre intérieur, rendant votre chambre humide. C’est ce qu’on appelle des infiltrations d’eau. Elles s’immiscent généralement par les murs ou le toit en les détériorant.

L’infiltration d’eau se repère par des taches ou des auréoles brunâtres sur les murs ou les plafonds, par des boiseries qui pourrissent ou par des joints abimés.

Parfois, les problèmes d’infiltrations d’eau se remarquent même depuis l’extérieur de votre habitation ! En effet, si votre façade ne sèche pas rapidement après une averse, semble sale ou que certaines briques s’effritent, nous vous conseillons de traiter rapidement votre façade humide afin d’éviter que de l’humidité s’invite dans votre intérieur.

3. Humidité ascensionnelle

L’humidité ascensionnelle (ou le phénomène de remontées capillaires) peut également être responsable de la présence d’humidité dans la chambre. On la retrouve cependant essentiellement dans les pièces se trouvant au sous-sol ou au rez-de-chaussée

En effet, ce phénomène s’explique par le fait que l’eau retenue dans le sol de votre terrain remonte par capillarité à travers les matériaux poreux de vos murs et vos sols. Généralement, cette eau souterraine ne monte pas à plus de deux mètres. Ainsi, si vos chambres à coucher se trouve à l’étage, il y a peu de chances que vos problèmes d’humidité soient liés à des remontées capillaires.

L’humidité ascensionnelle se repère par l’apparition de tache d’humidité, de moisissure, de peinture qui s’effrite ou de papier peint ou de plinthes qui se décollent sur le bas de vos murs ou dans votre cave.

4. Fuites d’eau

Parfois, le problème d’humidité provient d’une fuite d’eau. L’ennui est qu’une fuite d’une conduite d’eau dans les murs par exemple peut être très difficile à repérer et peut rester invisible pendant plusieurs mois jusqu’à ce que de la moisissure apparaisse sur vos murs. Les zones touchée ne cessent de s’étendre jusqu’à ce que le problème soit traité !

Chambre inondée avec les différents meubles qui flottent.

Comment éliminer l’humidité dans une chambre à coucher ? 

Solutions pour un problème de condensation

Tout d’abord, voici quelques conseils gratuits pour remédier à un problème d’humidité dans une chambre. Par exemple, veiller à renouveler l’air, ouvrir vos fenêtres environ 10 minutes tous les jours peut déjà avoir un effet bénéfique sur le taux d’humidité. De plus, veiller à faire sécher votre linge en dehors de la chambre et gardez une température constante proche des 18°C.

Ensuite, la condensation dans une chambre humide peut se résoudre par la pose d’un système d’aération ou d’un système de ventilation efficace. Les prix varient entre 1 700€ et 7 000 €.

  • L’aération ou une ventilation naturelle : 1 700 €
  • La ventilation mécanique insufflée – VMI : entre 2 500 € et 3 000 €
  • La ventilation mécanique contrôlée – VMC simple flux : entre 3 000 € et 3 500 €
  • La ventilation mécanique contrôlée double flux : entre 4 000 € et 6 000 €
  • La ventilation mécanique contrôlée double flux thermodynamique : 7 000 €

Remarque : il existe également un système de ventilation pour condensation, mais celui-ci est fort bruyant et plus adapté à une salle de bain qu’à une chambre à coucher. 

Il s’agit de prix approximatifs et donnés à titre indicatif, ceux-ci peuvent varier ! Nous vous conseillons de faire une demande de devis gratuits pour pouvoir comparer les prix et trouver un professionnel capable de résoudre ce problème d’humidité dans votre région.

Remplissez notre formulaire en ligne pour obtenir des devis gratuits

Solutions pour les infiltrations d’eau

Une infiltration d’eau peut se résoudre par la pose d’un nouveau bardage ou par le fait d’hydrofuger la façade. 

  • Poser un bardage : il s’agit d’une rénovation complète de la façade grâce à la pose d’un nouveau revêtement. Son coût varie de 40 à 250 €/m². Petit conseil : pensez à (ré)isoler au passage ! 
  • Hydrofuger la façade : il s’agit d’imperméabiliser la façade à l’aide d’un produit hydrofuge. Pour que ce traitement soit efficace, il faut préalablement avoir réparé les fissures et nettoyé la façade. La pulvérisation du produit hydrofuge coûte entre 8 et 15 €/m².

Il s’agit de prix à titre indicatif, ceux-ci peuvent varier ! 

Trouvez un expert pour solutionner vos infiltrations d’eau ? C’est ici

Solutions pour l’humidité ascensionnelle 

Pour traiter l’humidité ascensionnelle, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • Le cuvelage intérieur dont les prix varient entre 50 €/m² et 350 €/m²,
  • L’injection dans les murs dont le prix moyen est de 100 €/m²,
  • La saignée dont les prix varient entre 125 € et 175 € par mètre courant ;
  • Le sciage des murs dont les prix varient également entre 125 € et 175 € par mètre courant.

Nous vous invitons à consulter l’article “Remontées capillaires : causes et solutions” si votre chambre est victime d’humidité ascensionnelle. Tous ces traitements y sont détaillés !

Cliquez ici pour résoudre vos problèmes d’humidité ascensionnelle

Solutions pour les fuites d’eau

Pour résoudre un problème d’humidité provenant d’une fuite d’eau, il faut faire appel à un professionnel qui en détectera la source et vous fera un devis des travaux de réparations. En moyenne, le prix de la détection varie entre 300 € et 400 €. De plus, l’expert vous prodiguera sans doute quelques conseils sur la manière dont vous pouvez régler les dégâts.

Dégâts sur le mur intérieur d'une maison suite à une fuite d'eau au niveau du système de chauffage. Outils disposés au sol.

Chambre humide : quels sont les risques ?

En plus des risques pour la santé induit par un taux d’humidité trop élevé tel que les allergies et les problèmes au niveau des voies respiratoires, l’humidité peut impacter considérablement votre sommeil

Si les auréoles, le salpêtre, la moisissure… sont loin d’être esthétiques, ils sont aussi dangereux. En effet, lorsqu’ils ne sont pas contrôlés et supprimés, ils peuvent impacter la structure du bâtiment et fragiliser les fondations, et ce, jusqu’à l’effondrement…  

Vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés et des devis sur mesure ?
Alors remplissez rapidement ce formulaire. C’est totalement gratuit et sans engagement !
arrow-cta-box.pngDemander un devis

Quelques techniques de prévention pour éviter d’avoir de l’humidité dans votre chambre à coucher

Voici notre liste des “10 astuces faciles à mettre en place pour gérer le taux d’hygrométrie de votre chambre” : 

  1. Installer des plantes qui absorbent l’humidité, comme le ficus, le palmier nain, les fougères ou le lierre grimpant, les népenthès, le spathiphyllum, le tillandsia, le cyclamen, les cactées, le sanseveria, les orchidées, l’aloe vera, le sparmannia africana, le chlorophytum comosum, le fuchsia et l’épiphyllum.
  2. Renouveler l’air : ouvrir la fenêtre de la chambre environ 10 minutes une fois par jour et dormir avec la porte entrouverte.
  3. Installer un déshumidificateur ou un absorbeur d’humidité.
  4. Créer des déshumidificateurs vous-même : mettre quelques morceaux de gommes arabiques parfumées ou mettre soit du gros sel, soit du charbon, soit de l’argile concassée dans de petits récipients à l’intérieur de votre garde-robe ou au sol. Ces éléments absorbent l’humidité de vos vêtements et évitent ainsi certaines odeurs désagréables. Attention : un désodorisant ne fait que masquer l’odeur, il n’élimine pas l’humidité, au contraire.
  5. Utilisez de la peinture anti-humidité dans toutes vos pièces.
  6. Gardez une température constante comprise entre 16 °C et 18 °C dans votre chambre et comprise entre 18 °C et 20 °C dans la chambre de votre bébé.
  7. Évitez de faire sécher votre linge dans la chambre à coucher.
  8. Nettoyer votre chambre régulièrement pour éviter la poussière.
  9. Nettoyer les bouches d’aération de temps en temps et vérifier le bon fonctionnement du système de ventilation.
  10. Installer une station météo qui vous indiquera le taux d’hygrométrie de la pièce.
Thermo-hygromètre entouré de plantes absorbantes et d'un déshumidificateur.

Vous avez besoin de conseils et d’astuces supplémentaires ? Posez vos questions aux spécialistes de l’humidité et comparez des devis gratuitement. 

Demandez vos devis gratuits et sans engagement en remplissant le formulaire ci-dessous ! Vous recevrez jusqu’à cinq devis d’experts capables de détecter la présence d’humidité, diagnostiquer la source des problèmes d’humidité dans la chambre et vous prodiguer quelques conseils pour lutter contre les effets indésirables.

arrow
Décrivez votre projet
1*. Où se situe votre problème d’humidité?
2*. Quels problèmes d’humidité pouvez-vous reconnaître?
3*. Etes-vous propriétaire ou locataire du bâtiment à traiter contre l’humidité?
4*. Quand désirez-vous l’intervention d’un spécialiste en humidité?
5. Description de votre projet
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité
Quelle est la température idéale d’une chambre ?
+
Pour la chambre d’un adulte, on estime la température idéale entre 16 °C et 18 °C. Tandis que pour la chambre d’un bébé ou d’un enfant, on conseille de maintenir une température comprise entre 18 °C et 20 °C.
Quel est l’impact de l’humidité dans une chambre sur le sommeil ?
+
La qualité de votre sommeil est impactée par l’humidité, en effet, vous dormez mal, car l’air trop humide peut entraîner des problèmes au niveau respiratoire, des maux de tête ou une augmentation d’acariens. Ce qui empêche un sommeil réparateur.
Quelles maladies ou problèmes de santé sont causés par l’humidité ?
+
Un problème d’humidité peut être à l’origine de nombreux problèmes de santé chez les occupants du bien : maladies des voies respiratoires comme la bronchite, la pneumonie, la rhinite, la toux ou l’asthme. Elle peut également entraîner des irritations du nez, des yeux ou de la gorge, des douleurs au niveau des articulations, des maux de tête et de la fièvre ou encore des problèmes de circulation (rétention d’eau et œdèmes) ou d’allergies. De plus, certains cancers ont été identifiés par le CRI comme étant liés à l’humidité.
Quelles plantes d’intérieur absorbent l’humidité ambiante ?
+
Le ficus, les fougères, le spathiphyllum, le cyclamen, le sanseveria, l’aloe vera et le chlorophytum comosum, le palmier nain, les népenthès, le tillandsia, le lierre grimpant, les cactées, les orchidées, le sparmannia africana, le fuchsia et l’épiphyllum.
Humidité
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 22 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.
Humidité : les entreprises dans les autres régions