Qu’est-ce que le béton cellulaire ?

Le béton cellulaire est un matériau de construction obtenu à partir d’un mélange de sable, de chaux, de ciment, d’eau et d’un agent d’expansion, généralement de la poudre d’aluminium. Ce mélange est chauffé en autoclave, un processus qui donne au matériau sa structure légère et aérée.

Sa composition microporeuse confère au béton cellulaire une densité faible. De plus, il est composé d’environ 80% d’air, ce qui explique ses excellentes performances en matière d’isolation.

Utilisé principalement dans le gros œuvre, le béton cellulaire permet de réaliser des murs porteurs, des cloisons, des planchers et même des toitures. 

Est-ce que le béton cellulaire est un bon isolant ?

Quel est le pouvoir isolant du béton cellulaire (coefficient de conductivité thermique) ?

Le béton cellulaire est un matériau qui offre une bonne performance en matière d’isolation thermique grâce à son faible coefficient de conductivité thermique (lambda, noté λ). Ce coefficient mesure la quantité de chaleur qui peut traverser un matériau. Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant.

  • Le béton cellulaire a un λ généralement situé entre 0,09 et 0,13 W/m.K.
  • Pour rappel, un matériau avec un λ de 0,1 W/m.K est dix fois plus isolant qu’un matériau avec un λ de 1 W/m.K.
  • La résistance thermique R, qui dépend du λ et de l’épaisseur du matériau, est aussi un indicateur de performance. Pour un bloc de béton cellulaire de 37 cm d’épaisseur, la résistance thermique est de 2,9 m²K/W.

Ces valeurs sont très intéressantes, mais il faut noter que les murs en béton cellulaire sont traditionnellement plus épais que les murs classiques. 

Vous cherchez un expert en isolation ?
Alors remplissez rapidement ce formulaire. C’est totalement gratuit et sans engagement !
arrow Demander un devis

Est-ce un bon isolant phonique ? 

En matière d’isolation acoustique, le béton cellulaire offre une performance intéressante, mais pas optimale. Sa structure microporeuse lui confère une certaine capacité à absorber et à atténuer les ondes sonores, contribuant ainsi à réduire les nuisances sonores. Cependant, sa performance en affaiblissement acoustique est généralement inférieure à celle de certains autres matériaux, comme la brique.

Il est à noter que l’efficacité de l’isolation phonique du béton cellulaire peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que :

  • L’épaisseur du mur ou de la cloison en béton cellulaire : une épaisseur plus grande peut permettre une meilleure absorption du son.
  • La présence d’un isolant supplémentaire : pour améliorer l’isolation phonique, il peut être préférable d’ajouter une couche d’isolant.

Enfin, pour une performance d’isolation phonique optimale, l’association du béton cellulaire avec d’autres matériaux isolants, comme la laine de chanvre, peut être envisagée.

Quel est le meilleur isolant phonique pour une cloison : le béton cellulaire ou le placo ? 

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de comparer les caractéristiques de ces deux matériaux.

Le béton cellulaire est un matériau avec un taux d’affaiblissement fiable, et une densité qui garantit une bonne isolation phonique. Cependant, l’isolation phonique du béton cellulaire peut être améliorée en l’associant à d’autres matériaux isolants.

De l’autre côté, le placo, ou plaque de plâtre, est souvent utilisé dans la création de cloisons, en particulier dans le système plaque-isolant-plaque. Il offre une bonne isolation phonique, surtout si l’on utilise des plaques spécifiques.

En conclusion, les deux matériaux sont efficaces en isolation phonique, mais le choix dépend du projet et des contraintes spécifiques à chaque situation. 

Quels sont les avantages et les inconvénients du béton cellulaire ?

Pose et découpage d'un bloc de béton cellulaire

Le béton cellulaire présente de nombreux avantages.

  • Le béton cellulaire offre une isolation thermique de très bonne qualité et on peut le qualifier de bon isolant phonique également. 
  • Le béton cellulaire est un matériau incombustible, autrement dit, en cas d’incendie, il ne se consumera pas, car il a une grande résistance au feu (catégorie A1). De plus, il ne libère pas de gaz toxique. 
  • La légèreté du matériau permet une mise en œuvre aisée, d’ailleurs d’autant plus facilitée par les poignées situées sur les blocs pour optimiser leur préhension. 
  • Étant à la fois porteur et isolant, le béton cellulaire permet de réaliser une solution « monomur », ainsi cela rend la pose d’un isolant supplémentaire inutile. 
  • Ce matériau a une bonne durée de vie (< 50 ans) et sa fabrication est moins énergivore que d’autres matériaux étant donnée que les matières premières qui composent le béton cellulaire sont d’origine naturelle et sont disponible en grandes quantités. 

Cependant, le béton cellulaire présente aussi quelques inconvénients.

  • Le béton cellulaire peut avoir des propriétés d’isolation thermique et phoniques inférieures à celles d’autres matériaux.
  • Malgré sa légèreté, il est nécessaire d’avoir suivi une formation spécifique pour être en mesure de poser correctement le béton cellulaire et ainsi éviter la formation de ponts thermiques. 
  • Le béton cellulaire peut être sujet aux remontées capillaires, il est donc essentiel de construire une base étanche d’environ 15 cm de hauteur avant de poser les blocs de béton cellulaire. 

Les utilisations du béton cellulaire en construction et en rénovation 

Le béton cellulaire offre une multitude d’applications dans le domaine de la construction et de la rénovation. Son utilisation s’étend à toutes les structures : murs porteurs, cloisons, planchers et même toitures. Notons également son utilisation en tant qu‘isolant pour les caves, garages, greniers, plafonds et toits. 

Trouvez un professionnel actif dans votre région !
Remplissez notre formulaire en ligne

Pour des constructions neuves : une solution mono mur qui ne nécessite pas d’isolation thermique supplémentaire (isolation intégrée)

Pour les constructions neuves, le béton cellulaire offre une option efficace et économique grâce à sa propriété de mono mur. En effet, il combine deux fonctions essentielles : celle d’un matériau porteur et celle d’un isolant thermique, éliminant ainsi le besoin d’une isolation thermique supplémentaire. 

L’utilisation de briques de béton cellulaire pour la construction du mur présente l’avantage majeur d’une économie substantielle de temps et de main-d’œuvre, puisque l’isolation et la construction se font simultanément.

Pour isoler une façade par l’extérieur 

Pour isoler une façade par l’extérieur, le béton cellulaire offre une solution efficace. Les panneaux isolants en béton cellulaire, disponibles en différentes épaisseurs allant de 8 à 20 cm, sont collés, calés et enduits avec un mortier dédié. Ce type d’isolation permet d’assurer une protection thermique optimale de la façade, tout en respectant l’aspect esthétique du bâtiment.

Ses performances isolantes sont comparables à celles des matériaux traditionnels utilisés en isolation thermique par l’extérieur (ITE). Il est néanmoins nécessaire de réaliser des joints minces entre les panneaux pour garantir une bonne étanchéité à l’air. 

Cependant, il est à noter que le choix du matériau d’isolation et la technique d’isolation utilisée influencent la performance énergétique de l’habitat. L’isolation par l’extérieur en béton cellulaire est donc une option à envisager pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison.

Quel revêtement peut-on utiliser sur du béton cellulaire ? 

Construction d'un mur intérieur en béton cellulaire

Le béton cellulaire, grâce à sa texture poreuse, peut recevoir une variété de finitions. Vous pouvez opter pour des revêtements minéraux qui s’adaptent bien à la faible densité et à la grande isolation thermique du béton cellulaire.

Parmi ces revêtements, on trouve :

  • Les enduits à base de chaux ou de ciment, qui ont l’avantage de laisser respirer le matériau.
  • Les peintures minérales, qui présentent une bonne adhérence et une résistance à l’usure.
  • Les crépis, qui apportent une finition texturée.

Pour une finition plus moderne, vous pouvez envisager des revêtements de sol type carrelage ou parquet, ou encore des revêtements muraux comme le papier peint ou la peinture acrylique.

Enfin, pour une isolation thermique par l’extérieur, l’application d’un enduit spécifique peut être nécessaire. Cet enduit, associé à un système de fixation mécanique, garantit une excellente adhérence sur le béton cellulaire.

Quel est le prix du béton cellulaire ? 

Le coût du béton cellulaire peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que l’épaisseur, la taille des blocs et le fournisseur.

En général, pour des blocs plus minces, généralement utilisés pour les murs intérieurs, les tarifs oscillent entre 43 € et 60 € par m². Pour des blocs plus épais, adaptés aux murs porteurs extérieurs, le prix s’étend de 87 € à 117 € par m².

Pour une cloison en béton cellulaire, le prix moyen est estimé à 100 €/m². Il est à noter que l’isolation par l’intérieur est fréquemment moins coûteuse : comptez en moyenne 40 € à 50 €/m² contre 100 € à 150 €/m² pour l’isolation par l’extérieur.

Ces coûts peuvent être atténués grâce à des aides et des subventions disponibles en Belgique, comme les primes pour l’isolation des murs.

Besoin d’aide ? Confiez vos travaux à un spécialiste en isolation

Vous envisagez d’utiliser du béton cellulaire pour votre habitation, mais vous ne savez pas à qui vous adressez ? Remplissez notre formulaire en ligne et recevez jusqu’à 5 devis de professionnels gratuitement et sans engagement. 

arrow
Décrivez votre projet
1*. Que voulez-vous isoler?
2*. Quelle superficie devra être isolée (estimation)?
3*. Quand désirez-vous débuter l’installation de l’isolation?
4. Quel type de bâtiment désirez-vous isoler?
5. Description de votre projet
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité

Quelle est la différence entre le bloc ytong et le siporex ?

+
Bien que le terme Siporex soit souvent utilisé pour désigner le béton cellulaire, il s’agit en réalité d’une marque française de béton cellulaire. Le bloc Ytong est une autre marque de ce même matériau. Ainsi, il n’y a pas de différence majeure entre ces deux produits en termes de composition ou de performance. Ils offrent tous deux une bonne résistance mécanique et une isolation thermique correcte. Cependant, les variantes de forme et d’épaisseur disponibles peuvent varier selon la marque.

Comment isoler un mur en béton cellulaire ?

+
L’isolation d’un mur en béton cellulaire s’appuie principalement sur les propriétés intrinsèques de ce matériau. En effet, grâce à sa conception alvéolaire, le béton cellulaire présente une excellente résistance thermique, rendant souvent inutile l’ajout d’un isolant supplémentaire. Néanmoins, pour optimiser l’isolation, il est recommandé d’être vigilant lors de la mise en œuvre. Il est aussi possible d’ajouter un isolant supplémentaire, mais cela n’est généralement pas nécessaire. 
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 23 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.
Isolation : les entreprises dans les autres régions