Pourquoi faut-il isoler son toit ?

Il est important d’isoler son toit pour plusieurs raisons. Rappelons tout d’abord que votre toit représente à lui seul 30% de la surface totale de déperdition possible, les 70% restants étant répartis entre l’isolation des sols, l’isolation des murs, et bien évidemment l’isolation des portes et des fenêtres. C’est donc une surface non négligeable pour l’isolation globale de votre habitation !

Une bonne isolation est le point essentiel pour éviter les déperditions de chaleur en hiver, limiter autant que possible l’humidité, et vous protéger d’une montée trop forte et trop rapide de la chaleur en été. De fait, une bonne isolation pour permet de gagner en confort de vie, mais également de faire des économies d’énergie en limitant vos frais de chauffage et de climatisation. 

En limitant ainsi les variations de température et d’hygrométrie (taux d’humidité dans l’air), vous prolongez par ailleurs la durée de vie de la maison de manière générale, tandis que les divers matériaux souffrent d’une mauvaise isolation et nécessitent des travaux de réparation et rénovation plus réguliers.

Enfin, une bonne isolation améliore le score PEB de votre bien (qui gagne ainsi en valeur) et représente un geste de plus pour la planète. 

Isolation de votre toiture : par l’intérieur ou par l’extérieur ?

En matière d’isolation de toiture, on parle d’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Globalement, ces deux techniques utilisent les mêmes matériaux : quelle isolation choisir ? 

L’isolation par l’intérieur est encore la plus commune et la plus utilisée. Elle consiste à intégrer une couche isolante entre la toiture et la cloison intérieure. Pour le choix de l’isolant, il n’y a pas de contrainte de matériaux, seules les épaisseurs et les propriétés de chacun varient. Toutefois, cette méthode réduit d’autant l’espace disponible de la pièce, puisqu’elle ajoute une épaisseur plus ou moins conséquente. D’où l’importance de bien penser son projet d’isolation en amont pour comparer les options possibles !

De fait, si l’isolation par extérieur est moins utilisée, elle est tout de même à envisager si vous souhaitez optimiser l’espace au maximum, notamment dans le cadre d’un aménagement de combles. Avec cette technique, l’isolation se fait entre la charpente et la toiture. Les types d’isolants utilisés sont les mêmes, mais nécessitent des ajustements et des traitements spéciaux pour les adapter aux conditions extérieures. 

Coupe d'une toiture extérieure montrant les différentes couches d'isolation.

Quels sont les meilleurs isolants pour les toitures ?

Il existe à présent de nombreuses options pour isoler votre toiture. Celles-ci correspondent à une technique particulière, qui va dépendre du matériau utilisé. Pour comparer les différentes possibilités qui s’offrent à vous, voici un descriptif des principaux isolants de toiture, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

La laine : de verre, de roche ou de mouton 

La laine d’isolation, qu’elle soit d’origine minérale ou animale, est un isolant d’origine naturelle

Laine de verre 

La laine de verre est un isolant obtenu en fusionnant du sable et du verre recyclé. Elle peut prendre diverses formes : rouleaux, panneaux rigides ou semi-rigides ou encore en vrac (flocons). 

Les avantages : 

✅ très bon isolant thermique

✅ recommandée pour les toitures inclinées

assez bon marché (entre 5 et 20 € le mètre carré)

combinée au bon support, présente une résistance au feu jusqu’à 6h

Les inconvénients : 

❌ irritante pour la peau à la pose

volume conséquent : 16 à 20 cm d’épaisseur nécessaire (réduit la surface habitable)

Laine de roche (minérale) :

La laine de roche est obtenue par fusion de basalte (roche volcanique) qui est soufflée, centrifugée ou extrudée. Les fibres sont également enrobées de résine pour que le produit reste stable et résiste à l’humidité.

Les avantages : 

isolant entièrement imperméable

très bon isolant acoustique et phonique

très bonne longévité

plutôt bon marché (entre 5 et 15 € le mètre carré)

combinée au bon support, présente une résistance au feu jusqu’à 6h

Les inconvénients : 

❌ poussière nocive lors de la découpe

volume conséquent : 16 à 20 cm d’épaisseur nécessaires (réduit surface habitable)

Laine de mouton 

Entièrement naturelle, la laine de mouton est aussi utilisée pour l’isolation. Utilisée sous forme de panneaux ou de rouleaux, cette laine d’isolation se présente en superposition de couches de laine préalablement feutrée et cardée.

Les avantages : 

très bonne résistance à l’humidité

très bonnes performances thermiques et acoustiques

idéale pour les maisons à ossature en bois

non irritante (contact cutané et voies aériennes)

Les inconvénients : 

plus chère que les autres laines d’isolation : entre 20 et 25 € le m2 (épaisseur 60 mm)

❌ besoin de traitements chimiques (pesticides) car vulnérable aux insectes et aux mites

Vous souhaitez être accompagné dans votre projet d’isolation de toiture ?
Remplissez le formulaire suivant et recevez jusqu’à 5 devis gratuits et personnalisés !
arrow Demander un devis

Les panneaux isolants : en polyuréthane, en PIR ou en XPS

Les panneaux isolants présentent un format très compact et très performant pour une moindre épaisseur. C’est une solution idéale pour aménager ses combles et gagner de l’espace. 

Polyuréthane (PUR)

Le polyuréthane est un matériau plastique rigide ou souple qui intervient dans de nombreux domaines pour autant d’usages courants : matelas, semelles de chaussures, adhésifs, mais aussi l’isolation des bâtiments.

Les avantages : 

assez facile à travailler

se trouve parfois avec une couche de plâtre déjà intégrée (finition)

très efficace pour l’isolation thermique

Les inconvénients : 

épaisseur de couche isolante limitée

ne fonctionne pas pour l’isolation acoustique

❌ matériau non naturel (risque de danger en cas d’incendie)

Polyisocyanurate 

Les panneaux en polyisocyanurate (abrégés PIR) sont des panneaux PUR améliorés qui présentent de très bonnes performances en matière d’isolation pour une épaisseur restreinte.

Les avantages : 

plus résistants aux incendies, plus solides et plus résistants à la pression que les panneaux en polyuréthane

performance d’isolation plus élevée

peuvent être utilisés en milieu humide car ils n’absorbent pas l’humidité

Les inconvénients : 

utilisation de produits chimiques nuisibles à l’environnement

❌ matériau non recyclable

Polystyrène extrudé (XPS)

L’isolant en polystyrène extrudé est un plastique dérivé de l’industrie pétrochimique. Il est obtenu par compression de billes de styrène avec un agent gonflant. On l’utilise dans le bâtiment sous forme de panneaux ou en vrac. 

Les avantages : 

✅ recommandé pour les toitures plates

facile à travailler, installation rapide

✅ bonne résistance à la pression et à l’humidité (propriétés hydrofuges)

✅ bonnes performances thermiques

Les inconvénients : 

❌ matériau assez fragile

❌ forte emprunte carbonne (produit à base de pétrole)

difficile à recycler

performances d’isolation phonique relativement faibles

résistance aux incendies très faible et dégagement de fumées nocives

La main gantée d'un ouvrier isole le toit d'une habitation avec un morceau de laine de roche.

En vrac : mousse polyuréthane, ouate de cellulose ou laine de verre projetée

Il existe d’autres options de matériaux pour l’isolation de votre toiture, qui ont elles aussi leurs avantages et leurs inconvénients. 

Mousse polyuréthane projetée

Efficace sous forme de panneaux, le polyuréthane peut également être projeté sous la forme de mousse pour une pose rapide et efficace. 

Les avantages : 

la projection permet de combler chaque recoin

rapide et simple à poser

très bonnes propriétés isolantes

finition uniforme et homogène

bonne résistance à l’humidité et à la pression

Les inconvénients : 

faibles performances acoustiques et phoniques

nécessite une pose par un professionnel (frais supplémentaires)

produit dérivé de la pétrochimie

Ouate de cellulose 

L’isolation par ouate de cellulose (fibre de bois ou papier recyclé) est une option naturelle et écologique. 

Les avantages : 

matériau écologique et durable

haute résistance thermique

✅ très bon isolant acoustique et phonique

✅ existe en flocons projetés ou soufflés ou bien en panneaux 

Les inconvénients : 

matériau sensible aux insectes

nécessite parfois l’installation d’un pare-vapeur (recommandé pour éviter les problèmes d’humidité)

sous forme de plaques, c’est une option assez onéreuse (entre 30 et 50 €/m2)

Laine de verre projetée

La laine de verre peut également être projetée, ce qui permet de bénéficier des mêmes avantages qu’en rouleaux mais également de combler les interstices pour une isolation optimale.

Les avantages : 

résiste à l’humidité

très bon isolant thermique

bonnes performances phoniques et acoustiques

matériau ignifiugé (protection contre la propagation des incendies)

isolant non chimique et recyclable

Les inconvénients : 

nécessite une certaine hauteur sous plafond pour la projection (minimum 1m)

résistance dans le temps limitée (tendance à se tasser)

nécessite un matériel spécifique pour la pose ou l’intervention d’un professionnel (coût supplémentaire)

produit irritant et versatile à utiliser avec des précautions renforcées

Comment choisir le meilleur isolant ?
Recevez nos conseils personnalisés !

Faible, moyenne, épaisse : quelle est la bonne épaisseur d’isolant sous la toiture ?

Sachez tout d’abord qu’en matière d’isolation thermique, il vaut mieux plus que pas assez !

En effet, l’épaisseur de votre isolation de toiture est très importante pour l’état général de la maison, pour votre confort de vie au quotidien et pour votre santé, mais aussi pour faire des économies d’énergie ! 

Il est tout à fait possible de calculer l’épaisseur d’isolation nécessaire et idéale. Pour cela, il faut prendre en compte plusieurs critères techniques :

  • le choix du matériau isolant
  • le taux d’humidité de la pièce
  • l’état général du toit 

Comment calculer l’épaisseur de l’isolation ?

Une fois le matériau choisi, ou pour comparer plusieurs options afin d’estimer un budget pour votre isolation, vous pouvez calculer l’épaisseur nécessaire grâce à la valeur lambda (λ). La valeur lambda indique la conductivité thermique du matériau. Elle est exprimée en W/mK. Plus elle est basse, meilleures sont les performances d’isolation.

Pour obtenir l’épaisseur d’isolation nécessaire en centimètres, le calcul est le suivant : 

(valeur lambda du matériau x valeur R souhaitée) x 100

La valeur lambda est majoritairement indiquée sur les fiches techniques des différents matériaux isolants. Plus la valeur lambda de votre matériau d’isolation sera basse, moins vous aurez besoin d’épaisseur d’isolation, et plus vous gagnerez en surface de vie

A titre indicatif, la laine minérale présente une valeur λ moyenne de 0,035 W/mK tandis que les panneaux d’isolation (PUR et PIR) ont une valeur lambda moyenne de 0,025 W/mK. 

Quelle épaisseur d’isolant pour une toiture plate ?

Pour isoler une toiture plate, il est recommandé d’opter pour une isolation dite par l’extérieur, idéalement en toiture chaude, sinon en toiture inversée. Pour ce qui est de l’épaisseur, si certaines toitures plates présentent une isolation comprise entre 14 et 20 cm, les règlementations en vigueur tendent à exiger une épaisseur d’isolation comprise entre 24 et 30 cm

Pour atteindre la valeur R recommandée par les nouvelles normes environnementales (qui donnent aussi accès à des primes), il faudra donc bien calculer l’épaisseur d’isolation nécessaire en fonction du matériau choisi. 

Une isolation de toiture de 10 cm est-elle suffisante ? 

Si elle a un effet sur votre confort de vie, l’isolation de votre toiture doit également respecter les normes environnementales en vigueur, sous peine de voir votre score PEB diminuer drastiquement, et ainsi faire perdre de la valeur à votre bien. 

L’épaisseur de votre isolation va donc dépendre d’une part des normes en vigueur dans votre région (elles ne sont pas les mêmes !), mais aussi du matériau d’isolation choisie. Une isolation de toiture de 10 cm en panneaux de polyuréthane, par exemple, peut être suffisante pour répondre aux normes de Bruxelles et vous offrir une isolation performante. 

En revanche, d’autres matériaux nécessiteront une plus grande épaisseur : 12 cm de mousse polyuréthane et 14 cm de laine minérale, pour reprendre les normes bruxelloises. 

Sol des combles d'une habitation recouverte d'un isolant projeté.

Quelles sont les normes et réglementations à respecter en matière d’épaisseur d’isolant toiture et de combles ?

Conscientes de l’enjeu économique et écologique de la bonne isolation des bâtiments, et notamment des habitations, les différentes régions belges ont mis en place des normes et des règlementations à respecter, que ce soit en matière de construction ou de travaux de rénovation. Elles entrent en général en vigueur dès qu’une demande de permis d’urbanisme est introduite avant travaux.

Rappel des valeurs : 

Valeur R = résistance thermique de l’isolant (empêche le transfert de chaleur). Plus elle est élevée, plus l’isolant est performant.

Valeur U = inverse de la valeur R, elle détermine le coefficient de transfert thermique d’un isolant. Donc plus la valeur est basse, plus l’isolant est performant.

Normes d’isolation de toiture à Bruxelles 

Afin d’être dans les règles, Bruxelles impose aux travaux d’isolation de toiture une valeur U inférieure ou égale à 0,3 W/m2K, ce qui correspond, par exemple, à 15 cm de laine de verre, ou à 12 cm de mousse de polyuréthane. 

Bruxelles prévoit des sanctions financières allant jusqu’à quelques milliers d’euros pour qui ne respecterait pas ces normes.

Normes d’isolation de toiture en Wallonie 

Pour la région wallone, les exigeances en matière de performances d’isolation sont plus élevées qu’à Bruxelles : la région impose aux isolations de toiture une valeur U inférieure à 0.24 W/m2K, ce qui équivaut à 20 cm de laine minérale, soit 5 cm de plus qu’à Bruxelles. 

Comme dans la capitale, les contrevenants à ces règles s’exposent à des amendes administratives pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros. 

Normes d’isolation de toiture en Flandre 

La région flamande a imposé une valeur R minimale assez faible, soit 0,75 m²K/W, pour les habitations reliées au réseau électrique avant 2006 (anciennes habitations). Cette norme, qui était à atteindre avant 2020, avait pour but d’inciter les propriétaire à effectuer des travaux de rénovation, afin que tous ces batîments soient considérés comme décent. 

A défaut de quoi, les propriétaires ne peuvent plus louer le logement, et celui-ci est déclaré comme insalubre. 

Quelle est l’épaisseur minimum d’isolant pour avoir accès aux primes ? 

Pour avoir accès aux primes liées aux travaux de rénovation et d’isolation, les régions imposent des seuils de performances minimales. Ces valeurs, en augmentation ces dernières années, participent à des objectifs globaux de performances énergétiques des bâtiments.  

Les valeurs à atteindre (ou à ne pas dépasser) sont plus exigeantes que celles de la réglementation que nous venons de voir : il s’agit d’encourager chaque citoyen à investir pour la meilleure isolation possible. Chaque région fixe l’épaisseur d’isolation minimale à atteindre pour obtenir ces primes : 

Bruxelles : valeur R supérieure ou égale à 4 m²K/W)

Wallonie : valeur R supérieure ou égale à 5 m²K/W depuis le 1er juillet 2023 (ou valeur U inférieure ou égale à 0,2 W/m²K.)

Flandre : valeur R minimale de 4.5 m2K/W depuis octobre 2022

En matière d’isolation, il faut penser à long terme : meilleures sont vos performances aujourd’hui, moins vite elles seront dépassées d’ici 20 ou 30 ans. 

Vous souhaitez (re)faire l’isolation de votre toiture ? Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez jusqu’à 5 devis de professionnels, gratuits et sans engagement ! 

Bobex vous aide à entrer en contact avec les meilleurs spécialistes en isolation de votre région. Comparez les offres de nos partenaires, et choisissez la meilleure option pour votre habitation !

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés
Décrivez votre projet
1*. Quel type d’isolation de toiture désirez-vous?
2*. Quelle superficie devra être isolée (estimation)?
3*. Quand désirez-vous débuter l’installation de l’isolation?
4. Description de votre projet
5. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en Option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
Enchanté !
Veuillez indiquer votre prénom
Sympa
Veuillez indiquer votre nom de famille
C’est tout bon
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Parfait
Veuillez indiquer un numéro de téléphone valide
C’est noté
Veuillez indiquer une adresse valide
Excellent !
Veuillez indiquer un code postal valide
Bien joué
Veuillez indiquer une ville valide
En soumettant votre demande, vous acceptez nos termes et conditions et notre politique de confidentialité.
Isolation du toit
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 24 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.
Isolation du toit : les entreprises dans les autres régions