Parquets

Comparez gratuitement et sans engagement

Installer un nouveau parquet ?

Vous posez un parquet ? Comparez les installateurs de parquets et leurs devis. Tels sont les avantages du parquet :

Matériau durable
Un bon parquet est un parquet durable qui durera toute votre vie.

Intemporel
Un parquet est intemporel et durera toute la vie.

Comparer les offres gratuites
Comparez les devis des différents parqueteurs et comparez les détails.

Tableau récapitulatif des prix du parquet

Type Prix m²
Parquet massif 30 à 140 €
Parquet bois de chêne 30 à 90 €
Parquet flottant 20 à 120 €
Parquet stratifié 10 à 50 €


S'il y a un revêtement de sol intérieur qui plaît à tout le monde (ou presque), c'est bien le parquet. Il offre à un intérieur son aspect cocooning et s'intègre facilement à n'importe quel style d'habitation. Ce qui nous séduit dans le parquet c'est l'allure et la chaleur du bois massif. Il propose ainsi différentes nuances de couleurs selon l'essence du bois. Vous pouvez miser sur les parquets plus clairs comme le proposent l’érable et le Teck ou choisir les plus foncés comme l'Iroko et le Merbau. Mais voyons-en davantage sur les différents types de parquets, leur technique de pose ainsi que leur mode d'entretien.

Les types de parquets

Si les parquets sont conçus différemment selon l'épaisseur et la qualité des lames, il est aussi possible de proposer différents types de parquets en fonction du matériau utilisé. À côté du bois massif qui est solide, nous avons alors le parquet stratifié et le parquet flottant. Evidemment, leurs prix sont variés.

Le parquet massif

Il est entièrement fabriqué avec du bois massif, dont le choix de l'essence est large. Mais celle qui fréquemment utilisée est le chêne. Ce type de parquet est le plus cher en raison de ses avantages par rapport aux autres variantes. Ainsi, il isole mieux que tous les autres types de parquet. Il profite aussi d'une bonne longévité, ce qui vous permet de décaler les temps de rénovation. Selon les besoins et surtout selon l'exposition des passages répétés d'une pièce, le parquet massif est disponible en plusieurs épaisseurs standard : 10, 14, 20, 22 et 27 mm.

Pour ce qui est du prix, le parquet en bois de chêne coûte environ 30 € à 90 € le mètre carré (hors pose). Si vous souhaitez le faire poser par un expert, comptez 55 € à 140 €. Pour l'Iroko, le hêtre ou encore l'Ipé, vous pouvez ajouter 5 à 15 € de plus. En moyenne, le prix d'un parquet massif varie entre 30 € et 140 € le mètre carré.

Le parquet flottant

A proprement parler, il s'agit du parquet contrecollé. Il se compose en effet de 3 couches que sont le parement, l'âme et la feuille de contrebalancement. Chaque couche a son rôle. Le parement, se trouvant au-dessus de la lame, supporte les marches et propose un aspect esthétique proche du parquet massif. Pour cela, il doit avoir au moins 2,5 mm d'épaisseur. L'âme est faite en bois noble ou en panneau industriel afin d'assurer la stabilité du parquet. Quant à la feuille de contrebalancement, comme son nom l'indique, elle vient pour contrecarrer le mouvement des lames. Elle peut être composée de fibres, d'aggloméré ou être faite de contreplaqué.

Il va sans dire que son prix va dépendre de l'essence du bois choisie (l'âme). Toutefois, il est moins cher que le parquet massif.

Ainsi, comptez entre 20 € et 120 € le mètre carré (hors pose) et entre 40 € et 155 € (avec pose)

Le parquet stratifié

Ici, la désignation « parquet » a été maintenu en raison de sa ressemblance au vrai parquet, même si dans sa composition, le bois est absent. Il est alors fait d'aggloméré sur lequel est posée une couche décorative qui imite les fibres de bois. Sur l'envers, on retrouve un contre-balancement qui assure la stabilité du « parquet ».

S'il est moins durable, son prix est très accessible. Hors pose, le parquet stratifié coûte entre 10 € et 50 € le mètre carré. Avec pose, comptez 30 € à 85 € le mètre carré.

Les techniques de pose du parquet

Poser le parquet n'est pas un jeu d'enfant, puisque le moindre faux pas risque d’entraîner plus tard des grincements. Par ailleurs, il existe plusieurs techniques de pose selon le type de parquet choisi.

La pose collée

Idéale pour les parquets massifs et stratifiés, la pose collée permet de solidariser le parquet avec son support comme une chape de ciment, un ancien parquet, du plancher ou un ancien carrelage. Mais il faut s'assurer que le support ne soit pas trop épais. Il faut alors ajouter une sous-couche isolante surtout lorsque le parquet se destine à des pièces humides ou à des sols avec un système chauffant. Cette pose nécessite de la colle pour parquet ainsi que du joint de finition.

La poste flottante

Réservée aux parquets flottants et stratifiés, la pose flottante est une technique qui fait appel à l'ajout d'une sous-couche isolante, laquelle va recevoir le parquet. Un film pare-vapeur peut être indispensable pour protéger le parquet de l'humidité. Il se place juste sous la sous-couche. Le terrain est prêt pour accueillir les parquets clipsables. La pose peut se réaliser selon le sens de la longueur ou de la largeur.

La pose clouée

Elle s'adresse uniquement au parquet massif. Pour réaliser la technique, il faut avoir des lambourdes pour recevoir les clous pointe tête d'homme. Les lambourdes peuvent être superposées sur des solives (à l'étage) ou sur du béton (au RDC). Sachez que le parquet ne sera pas encore traité. Il vous faut attendre sa pose pour pouvoir le huiler ou de vitrifier.

Vous pouvez réaliser vous-même la pose de votre parquet. Toutefois, si vous ne disposez pas du temps et que vous n'êtes pas sûr de maîtriser la technique de pose, faites appel à un parqueteur.

Comment entretenir son parquet ?

Chaque type de parquet requiert un entretien différent :

  • Pour le parquet flottant, Il arrive qu'il se raye. Dans ce cas, utilisez un raviveur ou du polish pour qu'il retrouve son éclat. Pour vous débarrasser des taches importantes, vous pouvez utiliser un linge imbibé d'alcool à 70 ° dilué. Passez-le sur le parquet et aussitôt repasser avec un autre linge humidifié avec de l'eau.
  • Pour le parquet stratifié, une goutte de vinaigre blanc peut vous aider à le décrasser. Par ailleurs, entretenez-le de temps à autre avec de la cire de protection. Celle-ci le protège des rayures et de l'usure tout en facilitant son nettoyage au quotidien.
  • Pour maintenir l'éclat du parquet massif, vous pouvez légèrement poncer ou lustrer la surface et appliquer ensuite le produit utilisé lors de sa finition, au moins tous les 6 mois (cire ou huile). Pour l'entretien de votre parquet vitrifié, c'est-à-dire recouvert d'une fine couche protectrice, il vous faut renouveler l'opération de vitrification tous les 10 ans, voire moins si votre sol est trop sollicité.

Comment peindre du parquet ?

Peindre le parquet, c'est possible ! Il existe des peintures spécifiques qui pourront redonner vie à votre sol triste. Les peintures acryliques peuvent aussi être utilisées, mais il faudra alors protéger le parquet peint par du vernis, une fois que c'est sec. Pour obtenir de beaux parquets transparents, la lasure est le produit idéal, mais elle est cependant difficile à enlever lorsque plus tard vous souhaiterez changer de couleur de parquet.

Rouge, noir, blanc, bleu, toutes les couleurs sont permises. Retenez simplement que les couleurs claires favorisent la luminosité et agrandissent visuellement les espaces. Quant aux couleurs foncées, elles « réchauffent » les intérieurs.

Le ponçage est nécessaire avant de peindre les parquets dotés de finition. Vous pouvez peindre aussi bien le parquet massif que le parquet contrecollé ou flottant. Après avoir passé l'aspirateur, attaquez à la peinture. Commencez par le fond de la pièce, Vous aurez besoin d'un rouleau et d'un pinceau. Pour la technique de peinture, suivez le sens du veinage du bois et tâchez de ne pas accumuler la peinture.

Vous pouvez remettre une seconde couche en veillant à respecter le temps de séchage entre les couches. Enfin, attendez au moins 2 semaines avant de marcher sur le parquet peint.

Comment nettoyer du parquet ?

Qu'il soit stratifié ou flottant, le parquet peut se nettoyer facilement à l'aide d'un balai microfibre ou d'une serpillière. De préférence, humidifiez-les avec de l'eau et rincez-les bien avant de nettoyer votre parquet. Ce dernier ne supporte pas le nettoyage à grande eau.

Vous pouvez utiliser quelques produits de nettoyage comme :

  • Le savon noir
  • L'huile de lin
  • Vinaigre blanc dilué dans de l'eau

Ou utilisez les produits du commerce. Certains enlèvent les traces grasses, d'autres aident à dissimuler les rayures.

Si vous aimez passer l'aspirateur, tant mieux. Les poussières et les résidus qui s'incrustent entre les lames seront vite dégagés grâce à un coup d'aspirateur. Mais vérifiez que votre appareil soit équipé d'une brosse à roulettes afin d'éviter les rayures.

Pour nettoyer les taches sur du parquet peint, il suffit d'un linge humidifié avec de l'eau savonneuse. L'astuce de la pomme de terre coupée en deux peut aussi fonctionner pour retirer les taches les plus tenaces.