Est-il vraiment nécessaire d’avoir une mutuelle sur le territoire belge ? Est-ce obligatoire ?

Les mutuelles, aussi appelées mutualités, sont des organismes qui composent le système de santé belge. Leur rôle est de redistribuer l’argent des cotisations sociales (indemnités d’incapacité de travail, allocations de chômage, ou encore de maternité), ainsi que de prendre en charge (en totalité ou partie selon les modalités de chacune et de leurs contrats) les divers frais de santé auxquels leurs affiliés doivent faire face. 

Qui a droit à la mutuelle en Belgique ?

Tout le monde en Belgique a droit à la mutuelle, y compris les personnes qui séjournent légalement sur le territoire pour une durée déterminée. En règle générale, la plupart des salariés sont affiliés à la mutuelle proposée par leurs employeurs, ou bien ils sont inscrits en tant que bénéficiaires sur la mutuelle de leur conjoint.

Plus largement, les employés et travailleurs indépendants sont automatiquement affiliés à l’assurance maladie obligatoire, de même que leurs conjoints s’ils ne possèdent pas de mutuelles.

Il en est de même pour les enfants, qu’il convient d’ajouter à son contrat d’affiliation dès la naissance. A partir de 25 ans, chacun peut s’affilier à une mutuelle en son nom propre. 

Une femme souriante est attablée avec un café, elle tient d'une main un document papier qu'elle regarde, et de l'autre main, elle tient un téléphone à l'oreille.

Comment fonctionnent les mutuelles en Belgique ? À quoi servent-elles ?

Le système de santé belge est financé par trois biais : les subventions de l’Etat, les cotisations des entreprises et enfin les cotisations des salariés et travailleurs indépendants. Le total représente les fonds de la sécurité sociale, qui sont répartis entre les diverses mutualités qui se chargent, à leur tour, de redistribuer cet argent sous la forme d’allocations et d’indemnités à leurs affiliés. 

Les mutuelles fonctionnent parallèlement avec les fonds des cotisations de leurs affiliés sur le schéma suivant : plus la cotisation, c’est-à-dire la prime (mensuelle ou annuelle) de l’affilié est élevée, plus il bénéficie de prises en charge et de remboursements conséquents. Les mutuelles servent donc à rendre plus accessibles les soins à tous

La mutuelle est-elle obligatoire en Belgique ? 

Il est obligatoire d’être affilié à une mutuelle dans le sens où c’est indispensable : d’une part pour bénéficier de l’assurance obligatoire (la couverture santé de base) et d’autre part pour percevoir les indemnités et autres revenus de remplacement en cas d’incapacité de travail ou d’invalidité. 

L’inscription à l’assurance obligatoire n’est pas automatique (sauf pour les salariés et travailleurs indépendants) : il revient à chacun de choisir l’organisme auquel il souhaite s’affilier. Dans les faits, si vous ne vous êtes pas affilié à une mutuelle, qu’elle soit payante ou gratuite comme la CAAMI, en tant que titulaire ou personne à charge, vous ne possédez pas de mutuelle.

Que se passe-t-il si je n’ai pas de mutuelle ? 

Si vous n’êtes affilié à aucune mutualité, même la CAAMI, alors vous n’êtes tout simplement pas couvert par l’assurance obligatoire. Dans les faits, si vous êtes en incapacité de travailler, vous ne pourrez pas percevoir de revenu de remplacement.

De même, vous ne pourrez pas bénéficier des remboursements de soins de santé. Cela va du simple rendez-vous chez votre médecin généraliste, à une lourde hospitalisation, en passant par l’achat de médicaments, de lunettes, ou encore de soins dentaires plus ou moins conséquents. 

Dans ces cas précis, et le plus souvent de façon imprévue, cela représente de lourds frais à payer entièrement de votre poche, là où les affiliés n’ont que le ticket modérateur comme reste à charge. Globalement, ne pas avoir de mutuelle revient à devoir régler soi-même et en intégralité tous ses frais de santé.

L’assurance complémentaire, c’est quoi ? 

Lorsque vous souscrivez une mutuelle, vous bénéficiez de l’assurance obligatoire. Il s’agit d’un ensemble de garanties minimales en matière de frais de santé, établies par l’INAMI, l’Institut National d’Assurance Maladie Invalidité. Il existe une mutuelle gratuite, la Caisse auxiliaire d’assurance maladie invalidité (la CAAMI), qui offre ces mêmes garanties.

Cependant, selon les profils et les situations, les frais de santé peuvent s’avérer élevés et les besoins en matière de remboursements et de prises en charge plus conséquents. C’est pourquoi les mutuelles, hormis la CAAMI, proposent et incluent le plus souvent une assurance complémentaire dans leur package d’affiliation. Cette assurance complémentaire, dont les garanties varient d’une mutuelle à l’autre, assurent une couverture santé plus globale

Sur un bureau, aux côtés d'un clavier, d'une souris et d'un smartphone sont posées des lettres en bois de Scrabble qui forment le mot "mutuelle".

Comment faire quand on n’a pas de mutuelle santé, quelles sont les aides ?

En théorie, tant que vous êtes en bonne santé et que vous n’avez besoin ni de consultations, ni d’examens, ni de médicaments, le fait que vous n’ayez pas de mutuelle n’est pas si impactant. Cela étant, si vous êtes soudainement malade, que vous avez besoin de soins dentaires ou encore que vous devez faire un séjour à l’hôpital suite à un accident, il est important de savoir ce qui vous attend.

Enceinte et pas de mutuelle :  que faire ?

Une grossesse entraîne des frais et exige des soins de santé et des visites médicales régulières. Sans mutuelle à qui déclarer votre grossesse, vous ne toucherez pas d’indemnités maternité, qui font office de revenu de remplacement.

Les divers frais médicaux pendant et après la grossesse ainsi que pendant l’accouchement seront entièrement à vos frais si vous n’êtes inscrite sur aucune mutuelle. Pour accueillir votre enfant dans les meilleures conditions, il est fortement recommandé, si vous êtes dans cette situation, de vous inscrire au plus vite auprès de la CAAMI la plus proche de chez vous. 

Vous pouvez également demander de l’aide auprès du Centre Public d’Action Sociale (abrégé CPAS) de votre ville : il s’agit d’un centre d’assitance sociale pour les personnes à très faibles revenus et/ou sans domicile fixe. Le CPAS peut vous proposer un revenu d’intégration, ainsi que des aides aux frais médicaux et du matériel bébé

Hospitalisation sans mutuelle, que faire ?

Lors d’un séjour à l’hôpital, 80 % des frais d’hospitalisation sont pris en charge par la sécurité sociale. Les 20 % de restes à charge sont détaillés sur une facture transmise à la mutuelle qui, selon votre contrat et votre profil (salarié, titulaire, personne à charge, personne bénéficiant de l’intervention majorée, etc), intervient sous la forme de remboursements ou de prises en charge. 

Si vous êtes hospitalisé et que vous n’êtes affilié à aucune mutuelle, l’assurance soins de santé (la sécurité sociale) n’intervient pas, et vous devez donc régler 100 % des frais d’hospitalisation. Dans ces frais, il faut compter les frais de séjour, les soins, les médicaments, les prestations techniques et frais d’imagerie médicale ainsi que les éventuels dépassements d’honoraires

En cas de nécessité, procurez-vous une garantie de prise en charge auprès du CPAS de votre lieu de résidence.

Vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés sur les mutuelles et les remboursements ?
Remplissez ce formulaire et recevez des devis gratuits et sans engagement pour trouver la meilleure offre !
arrow Demander un devis

Maladie grave ou chronique et mutuelle 

Une maladie grave ou chronique peut malheureusement se déclarer à tout âge et nécessiter des soins de santé particuliers et réguliers. Parmi la liste établie par l’INAMI se trouvent la dépression, l’hypertension artérielle, le diabète, l’asthme, l’épilepsie, la mucoviscidose ou encore les maladies chroniques de l’intestin (MICI). 

Une mutuelle s’avère nécessaire pour couvrir au mieux les frais d’hospitalisation, de médicaments et d’examens mais aussi les frais ambulatoires, les frais de transports en ambulance ou encore certains appareillages (comme pour le diabète). 

Si vous souffrez d’une de ces affections, vous pouvez obtenir de votre médecin traitant une attestation qui vous permettra d’obtenir une intervention forfétaire si vos frais médicaux dépassent un certain seuil ou bien si vos ressources sont insuffisantes. Cela vous donne également accès au tiers payant ainsi que la diminution des tickets modérateurs (le reste à charge). 

Ces dispositifs sont autant d’aides que vous pouvez demander, mais pour cela il vous faut a minima bénéficier de l’assurance obligatoire auprès de la CAAMI. 

Un stéthoscope est posé sur une calculatrice autour de pièces et billets de monnaie.

Que faire en cas d’incapacité de travail ?

En Belgique, les indemnités d’incapacité de travail sont versées par l’assurance maladie-invalidité, à laquelle les entreprises, les employés et les indépendants côtisent. En cas d’incapacité de travail reconnue par un médecin agréé, vous devez effectuer certaines démarches auprès de votre employeur et de votre mutuelle. 

Les indemnités d’incapacité de travail relèvent en Belgique de la sécurité sociale : il vous faut donc, a minima, être affilié à l’assurance obligatoire auprès de la CAAMI pour les percevoir

Puis-je percevoir des indemnités de chômage sans mutuelle ? 

En tant qu’employé salarié ou indépendant, vous êtes affilié à la sécurité sociale, aussi appelée assurance maladie-invalidité. De fait, vous côtisez pour le système de santé, qui en Belgique est en charge également des indemnités d’incapacité de travail et de chômage. 

Si vous êtes éligible aux allocations chômage, cela signifie que vous avez travaillé, et donc cotisé pour percevoir ce revenu de remplacement si besoin. En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre ancienne mutuelle ou de la sécurité sociale. 

Besoin de conseils personnalisés ?
Faîtes ici votre demande de devis !

Je n’ai pas les moyens de payer une mutuelle : comment avoir une mutuelle sans revenus ?

Si vous n’avez pas les moyens de souscrire à une mutuelle payante, deux options s’offrent à vous : 

S’inscrire à la Caisse Auxiliaire d’Assurance Maladie Invalidité (CAAMI)

Vous pouvez vous inscrire auprès de la CAAMI : elle vous offrira le même service qu’une mutuelle, à savoir l’assurance obligatoire, mais gratuitement. Notez que la CAAMI n’offre que la couverture de base, mais celle-ci vous aidera à couvrir les principaux frais de santé. Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à la caisse la plus proche de votre domicile.

Être inscrit comme personne à charge d’un titulaire 

Si vous ne souhaitez pas vous affilier à la CAAMI, ou bien si vos besoins de santé l’exigent et que c’est possible pour vous, vous pouvez bénéficier de la mutuelle d’un proche. Cette personne, affiliée à un contrat de mutuelle, peut vous ajouter en tant que personne à charge et donc étendre les garanties de son contrat à votre personne. Vous bénéficierez alors des mêmes remboursements et prises en charge que le titulaire. Cela est d’autant plus intéressant si le titulaire possède une complémentaire : les avantages liés vous seront aussi applicables. 

Note : Vous pouvez être ajouté au contrat de mutuelle d’un titulaire en tant que personne à charge si vous relevez d’une de ces catégories : conjoint sans revenus ou avec des revenus faibles, cohabitant sans revenus ou avec des revenus faibles, enfant de moins de 25 ans sans revenus propres ou suffisants, ou ascendant du titulaire (parent, grand-parent ou beau-parent) résidant sous le même toit que ce dernier.

Besoin d’aide pour choisir une mutuelle ? 

Vous souhaitez souscrire à une mutuelle mais vous avez des difficultés à estimer vos besoins réels ? Remplissez le formulaire ci-dessous et obtenez jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement ! 

arrow
Décrivez votre projet
1*. Quel est votre activité principale?
2*. Quel est votre âge ?
3*. Chez qui êtes-vous affilié?
4*. Êtes-vous titulaire ou personne à charge?
5. Information complémentaire
6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
En soumettant votre demande, vous acceptez nos conditions générales et notre charte de confidentialité.
Envoyer ma demande
CONFIDENTIELLES | Vos données ne seront visibles que pour les spécialistes qui correspondent à votre demande.
Les Questions marquées d’un astérisque (*) sont obligatoires.

Nous respectons votre vie privée. Conformément à la loi du 30 juillet 2018 relative à la protection des personnes à l’égard du traitement des données, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données. Pour en savoir plus, consultez notre charte de confidentialité

Quelles sont les modalités de paiement d’une mutuelle ? 

+
Lors de la souscription, le nouvel affilié choisit s’il préfère payer sa cotisation annuellement ou mensuellement. Certains assureurs proposent également le paiement par trimestre ou par semestre. Selon la périodicité choisie, une majoration peut être appliquée.

En règle générale, le paiement se fait par prélèvement direct sur le compte bancaire de l’affilié, et, dans le cas d’une mutuelle d’un salarié souscrit par son employeur, la cotisation est directement prélevée sur le salaire. Parfois, le paiement se fait par virement. Toutefois, cela peut dépendre de votre assureur : tout ceci sera stipulé sur votre contrat.

S’affilier à une mutuelle : comment faire ? 

+
Si vous souhaitez vous affilier à la CAAMI, trouvez la Caisse Auxiliaire d’Assurance la plus proche de chez vous et rendez-vous en agence pour vous y inscrire. 

Pour vous affilier à une mutuelle payante, prenez déjà le temps de choisir l’offre qui correspond le plus à vos besoins, à l’aide d’un comparatif par exemple. Après quoi, vous pouvez effectuer les démarches nécessaires, c’est-à-dire soit vous inscrire sur le site internet de la mutualité, soit envoyer un dossier papier à la mutualité, soit prendre rendez-vous en agence et vous inscrire avec un conseiller. 

Notez que si vous avez des enfants de moins de 25 ans ou un conjoint qui ne travaille pas et qui n’est affilié à aucune mutuelle, vous devez les inscrire comme personnes à charge

Comment savoir si je suis en ordre de mutuelle ? 

+
Pour savoir si vous êtes en ordre de mutuelle, il faut prendre contact avec celle-ci. Pour cela, vous pouvez vous connecter à votre espace personnel en ligne sur le site de la mutuelle, appeler un conseiller via le numéro de téléphone de votre mutuelle, ou encore vous rendre en agence pour vérifier le statut de votre contrat

Est-ce grave si je ne suis pas en ordre de cotisation ? Comment rectifier ceci ? 

+
Si vous êtes en défaut de paiement de votre cotisation, vous en serez notifié par votre assureur. Cela peut prendre la forme d’un courrier recommandé avec une mise en demeure, un rappel d’échéance ainsi que l’information sur les conséquences de ce défaut de paiement.

Après quoi, et selon un délai stipulé dans votre contrat, votre mutuelle peut résilier votre contrat : dès lors, vous n’êtes plus couvert pour vos frais de santé que vous devrez donc régler en totalité

Pour rectifier ceci, procédez dans les plus brefs délais au paiement de votre échéance. Si besoin, prenez contact avec votre assureur via téléphone, internet ou en agence. Note : mettez systématiquement à jour vos coordonnées personnelles (téléphone, mail, adresse postale) pour vous assurer de recevoir toutes les communications relatives à votre dossier. 

Ma mutuelle ne me convient plus : comment en changer ? 

+
Si votre mutuelle ne convient plus à vos besoins réels en matière de remboursements de soins de santé, vous pouvez tout à fait résilier votre contrat pour souscrire auprès d’un autre organisme. Il s’agit de démarches simples et rapides : le plus souvent, vous pouvez vous inscrire auprès de la nouvelle mutuelle et c’est elle qui se chargera du transfert de dossier.

Notez qu’un changement de mutuelle doit s’effectuer en début de trimestre, soit au 1er janvier, 1er avril, 1er juillet ou 1er octobre. À défaut de quoi vous devrez attendre les 3 mois pour que votre changement de mutuelle soit effectif. Privilégiez le siège régional de votre mutuelle pour vous inscrire, notamment pour les remboursements qui sont gérés par la région. 

Bon à savoir : lorsque vous changez de mutuelle, vous devez y rester inscrit au moins 1 an avant de pouvoir de nouveau en changer. Faîtes bien votre choix !

Comment ne pas payer la mutuelle obligatoire ?

+
Pour bénéficier de la couverture assurance-maladie de base sans payer de primes, vous pouvez vous affilier à la CAAMI, qui est totalement gratuite et vous couvre pour vos principaux frais de santé. 

Bobex est une plateforme et ne vend pas de produits elle-même. Notre rôle se limite à réunir les parties. Nous ne sommes pas de distributeur d’assurances. Nous nous contentons de fournir de l'information sur les produits d'assurances, les intermédiaires d'assurances ou les sociétés d'assurances, aux assurés potentiels, et nous ne prenons aucune autre mesure pour les assister à la conclusion d'un contrat d'assurance. (Loi du 4 avril 2017 relative aux assurances et réassurances).
Mutuelle
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 23 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.