Dans cet article, nous allons décrypter avec vous les systèmes de primes wallon et bruxellois en nous intéressant premièrement à l’évolution de ces aides. Ensuite, nous allons essayer de comprendre avec vous quel est l’intérêt des Belges pour ces primes en analysant les recherches des internautes sur Google ainsi que l’intérêt des Belges pour la rénovation de leur maison (analyse du nombre de demandes de devis).

Enfin, nous terminerons l’article par nous mettre dans la peau d’une famille qui souhaite faire une rénovation énergétique de son habitation. Nous simulerons alors les démarches à entreprendre, les coûts des travaux ainsi que les primes potentielles en Wallonie et à Bruxelles

Le système de prime en Wallonie

La Wallonie subdivise ses primes à la rénovation en deux groupes :

La rénovation des habitations en Wallonie présente un défi important en raison de la complexité du régime des primes. Les conditions d’octroi et les délais de traitement des dossiers sont particulièrement complexes.

De plus, la moitié des logements datent d’avant la seconde guerre mondiale, ce qui rend la rénovation énergétique encore plus cruciale.

Bien qu’une réforme du système de primes ait été adoptée en première lecture en mars 2023, elle doit encore passer au Conseil d’État (prévu en principe pour été 2023) et être approuvée en deuxième lecture par le gouvernement wallon avant d’être mise en application. Cette réforme rentrera bientôt en application et permettra de simplifier le système actuel et d’augmenter globalement les aides à la rénovation, surtout celles liées à la rénovation énergétique des bâtiments.

Cependant, les ménages sont encouragés à entreprendre les démarches nécessaires dès maintenant. En effet, bien que toutes les informations ne sont pas encore disponibles et qu’il faut attendre la deuxième lecture du gouvernement, toutes les demandes introduites en 2023 pourront bénéficier des conditions de la nouvelle réforme.

Dans ce contexte, nous examinerons à la fin de cette étude le système de primes pour la rénovation des habitations en Wallonie, en nous concentrant sur le cas d’un foyer de 4 personnes avec 3 chambres dans une maison 4 façades et un revenu de référence de niveau 3 (avec le système de prime actuel).

primes-isolation-toiture-Wallonie-min.jpg

Le système de prime à Bruxelles

À Bruxelles, le système de prime a été totalement réformé le 1er janvier 2022. Depuis début 2022, la région de Bruxelles-Capitale a mis en place un système de prime unique appelé RENOLUTION.

Cette réforme avait pour but de simplifier les démarches de demande de primes pour les citoyens pour encourager la rénovation des logements bruxellois.

En plus de créer un système clair et unique de primes et d’augmenter les montants des aides, la région a également introduit quelques nouveautés, comme :

  • La création d’un outil d’estimation du montant des primes en ligne
  • La création d’un service gratuit de soutien aux particuliers qui veulent entamer un projet de rénovation. Via le centre de conseil Homegrade, les Bruxellois, qu’ils soient locataires ou propriétaires, peuvent demander un accompagnement en vue d’améliorer la qualité de leur logement. En effet, Homegrade accompagne les particuliers à chaque étape de leur projet de rénovation (conseils sur les travaux à entreprendre, dossiers techniques, choix des matériaux, analyses des devis, demande de permis à l’urbanisme, renseignements sur les primes,…).

Évolution des tendances de recherche des Belges sur Google par rapport aux primes

Dans ce rapport, nous allons examiner l’évolution des tendances de recherche des Belges (et de façon plus précise, à Bruxelles et en Wallonie) sur Google en ce qui concerne les primes.

Nous avons analysé les données des recherches effectuées au cours des 24 derniers mois en Wallonie et à Bruxelles pour comprendre les intérêts et les préoccupations des citoyens en matière de primes.

Nous avons également examiné de plus près les primes spécifiques à l’isolation, aux châssis et aux systèmes de chauffage pour mieux comprendre les choix des consommateurs en matière de rénovation énergétique. Les graphiques présentés ci-dessous montrent les résultats de notre analyse et fournissent des informations précieuses sur les tendances actuelles en matière de primes en Belgique.

Baromètre sur l’évolution des demandes de devis des Belges

Simulation du coût des travaux de rénovation énergétique et des aides régionales

Cas en Wallonie – Exemple fictif de la famille Dupont

image-10.png

Imaginons que la famille Dupont souhaite faire des travaux de rénovation dans leur logement. Ils souhaitent réduire leurs factures d’énergie en réalisant une rénovation énergétique de leur bien.

La famille Dupont (2 adultes et 2 enfants) habite une maison 4 façade de 130 m² avec 3 chambres. La maison est située en région wallonne.

En se renseignant sur les primes à la rénovation mises en place par la région wallonne, ils décident de calculer le revenu de référence de leur ménage pour estimer au mieux le montant de leur prime.

Pour déterminer leur catégorie de revenus et savoir si leurs primes seront majorées ou non par rapport au montant de base, ils regardent dans leurs derniers extraits de rôle leurs revenus globalement imposables qu’ils additionnent. Ensemble, le ménage a un revenu globalement imposable qui s’élève à 54.000 €. Il faut retirer à ce montant 5.000 euros par enfant à charge. Le revenu de référence du ménage sera donc de 44.000 euros. Ils se trouvent dans la catégorie de revenu R3. S’ils ont droit à des primes, le montant de base de celles-ci pourra être multiplié par 3.

Audit logement

Comme la famille Dupont habite en Wallonie, s’ils veulent faire une rénovation profonde de leur maison (châssis, toit, système de chauffage) et bénéficier de primes intéressantes de la part de la région, ils doivent faire appel à un auditeur externe agréé.

Faire appel à un auditeur coûte en moyenne entre 750 € et 1250 €. Ce dernier a pour mission de dresser un bilan des rénovations à effectuer pour réaliser des économies d’énergie dans un logement. Une prime spécifique existe pour soutenir ce coût (la prime ‘Audit’).

Imaginons donc que la famille Dupont fasse appel à un auditeur agrée qui leur facture un montant de 1.000 € pour réaliser le rapport d’audit de leur maison. La famille Dupont pourra alors prétendre à une prime s’élevant à 150 € (montant de base) multiplié par 3 (majoration liée à leur catégorie de revenu), c’est-à-dire de 450 € d’aide.

Ainsi, le coût final de l’audit pour le ménage sera de 1.000 € – 450 € (prime). Il s’élèvera donc à 550 €. 45 % du montant de l’audit est donc pris en charge par la région.

Après le passage de l’auditeur, celui-ci transmettra à la famille Dupont ainsi qu’à l’administration wallonne son rapport d’audit.

Actuellement, les particuliers doivent suivre les recommandations de l’auditeur dans l’ordre de priorité qui est repris sur le rapport et tenir compte des remarques techniques liées aux travaux.

Supposons que dans ce rapport, l’auditeur propose à la famille Dupont de commencer par renforcer l’isolation du toit puis par remplacer les châssis simples vitrages et enfin par installer une pompe à chaleur pour le chauffage et chauffe-eau sanitaire.

Isolation du toit

Pour l’isolation du toit, l’entrepreneur de la famille Dupont estime un coût des travaux s’élevant à 9.600 € (60€/m2 toiture). Les travaux prévus sont conformes aux recommandations de l’auditeur (il s’agit ici d’une pose de minimum 6 cm d’isolation supplémentaire Thermogyp).

Le système de prime se calcule pour ce poste selon le nombre de kWh économisé. Supposons ici que, grâce aux recommandations de l’auditeur et aux travaux réalisés par l’entrepreneur, le nombre de kWh économisé s’élève à 12.444 kWh par an. La famille pourra donc prétendre, étant donné les travaux effectués et le revenu de référence du ménage, à une prime de 0,45 € par kWh économisé, c’est-à-dire dans ce cas-ci, de 5599,8 €. Grâce à ce soutien de la région, la famille Dupont peut économiser 58 % de la facture de ces travaux d’isolation du toit, soit 4.000 euros.

Remplacement des vitrages (simples vers doubles vitrages HR+)

Pour remplacer 16 m² de surface vitré simple vitrage par un double vitrage HR+, l’entrepreneur estime le montant des travaux à 9.000 € (châssis en alu). À nouveau, le montant de la prime accordé pour la rénovation de châssis, dépend du nombre de kWh économisé grâce au remplacement des vitrages.

Étant donné que l’indice Uw, qui qualifie la performance de l’isolation thermique d’une fenêtre, est passé de 6 à 1.1 W/m².K, la perte annuelle de kWh par an se réduit fortement.
Nous avons calculé que la famille Dupont réalisera des économies de 5234,112 kWh grâce au remplacement de 16 m² de surface vitrée.

Ils pourront alors prétendre à une prime de 0,45 €/kWh économisé, c’est-à-dire 2.355 €.

Ainsi, le remplacement des vitrages coûtera au final 6.645 € à la famille Dupont. Ils épargneront donc 2.355 € pour ce poste de rénovation.

Installation d’une pompe à chaleur

Enfin, puisque l’auditeur a considéré que, suite aux travaux de rénovation énergétique préconisé (isolation toit et remplacement des vitrages) et étant donné que la façade de la maison de la famille Dupont est bien isolé, il serait judicieux d’installer une pompe à chaleur et remplacer ainsi leur chaudière actuelle.

Pour le remplacement de leur chaudière par une pompe à chaleur combiné (chauffage + eau chaude) air/eau, leur entrepreneur agréé facture un montant de 11.250 €. Sur ce poste, la famille Dupont pourra percevoir une prime de 3.000 €.

Conclusion famille Dupont

Ainsi, le coût total des travaux (audit compris), s’élève à 30.850 € pour la famille Dupont.

Grâce aux primes, ce ménage pourra espérer récupérer 11.405 € de ce montant de la part de la région wallonne. Ainsi, ils auront pu améliorer considérablement le rendement énergétique de leur maison tout en économisant 37 % du montant des travaux, soit 11.405 €.

Remarques :

Il est important de préciser que pour bénéficier de ces primes, il faut respecter certaines conditions reprise dans le document ‘Primes Habitation’ de la région Wallonne.

Cas à Bruxelles – Exemple fictif de la famille Devos

image-11.png

Prenons à présent l’exemple de la famille Devos qui habite à Bruxelles. Cette famille souhaite, elle aussi, rénover sa maison de ville 2 façade. Suite à l’augmentation du prix de l’énergie, ils aimeraient faire des rénovations qui leur permettront de réduire leur facture.

Ainsi, ils souhaitent :

  • améliorer l’isolation de leur toiture
  • remplacer leurs vitres simples vitrages par du double vitrage HR+
  • installer une pompe à chaleur combinée air/eau

Ils commencent alors à se renseigner sur les primes existantes à Bruxelles. À Bruxelles, le système de prime est unique et s’appelle ‘Renolution’. 42 primes RENOLUTION sont disponibles à Bruxelles en 2023 pour effectuer des travaux de rénovation ou d’optimisations énergétiques.

Le ménage commence à se renseigner sur leur catégorie de revenu pour pouvoir ensuite estimer au mieux le montant de leur prime.

Pour déterminer leur catégorie de revenus et savoir si leurs primes seront majorées ou non par rapport au montant de base, ils regardent dans leurs derniers extraits de rôle leurs revenus globalement imposables qu’ils additionnent. Ensemble, le ménage a un revenu globalement imposable qui s’élève à 58.000 €.
Le ménage appartient donc à la catégorie II de revenu (revenus moyens).

À Bruxelles, un audit n’est pas obligatoire. La famille Devos commence donc à récolter les informations sur le coût des travaux qu’ils veulent entreprendre auprès de leur entrepreneur et se renseigne en parallèle sur les systèmes de primes.

Isolation du toit

Pour l’isolation de la toiture de 110 m² de la famille Devos, l’entrepreneur estime un coût des travaux s’élevant à 6.600 € (60€/m2 toiture). Il s’agit ici d’une pose de minimum 6 cm d’isolation supplémentaire Thermogyp.

À Bruxelles, le système de prime pour l’isolation du toit se calcule par m² de toiture. La famille Devos pourra donc prétendre, étant donné les travaux effectués et le revenu de référence du ménage, à une prime de 55 € par m² de toiture isolée, c’est-à-dire dans ce cas-ci, de 4.400 €. Grâce à ce soutien de la région bruxelloise, la famille Devos pourra alors économiser 67 % du montant de la facture pour l’isolation de son toit, soit 4.400 €.

Remplacement des vitrages (simples vers doubles vitrages HR+)

Dans la maison de la famille Devos, il y a encore 11m² de surface vitrée qui est en simple vitrage. Pour limiter les pertes de chaleur et renforcer l’isolation de la maison, ils souhaitent remplacer ce simple vitrage par du double vitrage HR+.

Leur entrepreneur estime le montant des travaux à 6.193 € (châssis en alu).

À nouveau, le montant de la prime accordé à ce poste par la région dépend du nombre de m² de surface vitré remplacée.

La famille Devos pourra alors prétendre à une prime de 2.420 € pour le remplacement du vitrage de ses fenêtres.

Ainsi, le remplacement des vitrages coûtera au final 3.773 € à la famille Devos au lieu des 6193 € sans le système de soutien régional. Ils épargneront donc 2.420 € pour ce poste de rénovation, soit 39 % de la facture.

Installation d’une pompe à chaleur

Pour le remplacement de leur chaudière à gaz par une pompe à chaleur combiné (chauffage + eau chaude) air/eau, leur entrepreneur agréé facture un montant de 11.250 €. Sur ce poste, la famille Devos pourra percevoir une prime de la région s’élevant à  4.750 € (48 % du montant des travaux).

Conclusion famille Devos

Ainsi, le coût total des travaux estimé par l’entrepreneur s’élève à 24.043 € pour la famille Devos.

Grâce aux primes RENOLUTION, ce ménage pourra espérer récupérer 11.570 € de ce montant. Ainsi, ils auront pu améliorer considérablement le rendement énergétique de leur maison de ville tout en économisant 48 % du montant des travaux. Leurs travaux de rénovation leur reviendront donc à 12.473 €.

Remarques :

Il est important de préciser que pour bénéficier de ces primes, il faut respecter certaines conditions reprises sur le site de RENOLUTION.

Actualités
Plus de 150 secteurs différents
La plus grande plateforme de devis en Belgique
Nous aidons chaque mois plus de 35.000 personnes
Le pionner de la comparaison de devis depuis 24 ans
Super service, agréablement surprise par le service et la rapidité de contact par les fournisseurs. Un bon suivi de do...Lire plus
Tumba M.
Grâce à Bobex, j'ai trouvé une entreprise très sérieuse, les travaux ont été effectués dans les règles de l'art...Lire plus
Johnny D.
Très performant et une aide précieuse quant au choix d'un entrepreneur sérieux et compétent. Je ne saurais plus m'en...Lire plus
Daniel L.
Actualités : les entreprises dans les autres régions